• : LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • : Vous trouverez dans ma cuisine des recettes pour toutes les occasions, souvent simples mais susceptibles de réjouir vos convives, souvenez vous toujours que les repas sont un moment de partage et de convivialité. Transmettre, c'est partager...
  • Contact

"La cuisine en héritage" pour mes enfants petits et grands...de l'amour en quelque sorte
 
Je dédie ce blog à
CÉCILE et LAURE, mes filles
puis à THÉO, LOLA
ANTONE
EVA et BAPTISTE
mes petits-enfants

Rechercher Sur Ce Blog...

Vous trouverez ICI ...















       

 

Recettes de Corse

Ma boite à Bredele...c'est ici ! Mes Chocolats aussi...

 

Noël
Mes Bredele
Noël et jours de fêtes
Mes Chocolats

 

Les Pâtes et Le Riz...c'est là !

vignettes pour les pâtes

Le riz en vignette

 

 

Les recettes Weight Watchers... de Korinne

 

images.jpg

21 janvier 2022 5 21 /01 /janvier /2022 06:19

 

Cette merveille, joliment enrubanée et si délicatement parfumée, mérite sa place au rang des stars des brioches.

  

Le Panettone...voilà mon péché mignon, avant, pendant et après les fêtes !

 

Le Panettone nous vient d'Italie, plus précisément côté Lombardie et Piémont, mais les pâtissiers siciliens maîtrisent sa fabrication à la perfection, je ne vous étonnerai pas si je vous dis que là-bas les pistaches sont incontournables. Dans cette brioche étonnante de par sa gourmandise et sa légèreté, on trouve des raisins secs, des oranges confites, des pépites de chocolat et bien d'autres trésors qui varient selon l'inspiration du pâtissier. 

Il existe des moules à Panettone, mais vous pouvez, comme je l'ai fait pour l'occasion, faire un peu de bricolage. J'ai utilisé un moule rond assez haut (style moule à flan) et je l'ai rehaussé avec une bande de papier sulfurisé de manière à ce que mon Panettone puisse se développer en hauteur. C'est simple et ça fonctionne ! 

 

Le Panettone...voilà mon péché mignon, avant, pendant et après les fêtes !

 

C'est Manue du blog  Hum ça sent bon !  qui m'a donné l'envie de m'y essayer. Je ne suis pas mécontente du résultat, pour ce qui est du goût, il est top, pour l'aspect on peut faire mieux, mais je n'ai pas dit mon dernier mot !

 

Il vous faut :

 

180 ml de lait

20 g de levure fraiche de boulangerie

400 g de farine T55

60 g de sucre en poudre

1 œuf entier

1 cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger

1 cuillère à soupe de rhum brun

80 g de beurre

60 g de raisins secs

30 g de dés d’oranges confites

30 g de pépites de chocolat noir

 

Mettre à tremper les raisins secs dans le rhum.

Faire tiédir le lait et y incorporer la levure.

Dans la cuve du robot mettre la farine, le sucre, l’œuf battu et l’eau de fleur d’oranger. Il faut bien mélanger avant d’incorporer le lait additionné de levure. Pétrir pendant au moins 5 ou 6 minutes.

Lorsque la pâte commence à se décoller des parois, incorporer le beurre froid coupé en morceaux tout en continuant à pétrir. On doit obtenir une pâte lisse.

Ajouter enfin les raisins, les oranges et les pépites de chocolat. Pétrir rapidement, juste pour mélanger le tout, puis laisser lever la pâte à l’abri des courants d’air, jusqu’à ce qu’elle double de volume (1h/1h30’).

 

Le Panettone...voilà mon péché mignon, avant, pendant et après les fêtes !

Déposer la pâte sur le plan de travail fariné, la dégazer et former une boule à déposer dans le moule. Laisser lever à nouveau environ 1 heure.

Le Panettone...voilà mon péché mignon, avant, pendant et après les fêtes !

Préchauffer le four à 180° C.

Faire cuire entre 30 et 40 minutes. Vérifier la cuisson avec une longue pique en bois par exemple.

Démouler et laisser refroidir sur une grille, puis saupoudrer de sucre glace.

 

Le Panettone...voilà mon péché mignon, avant, pendant et après les fêtes !

 

Il ne vous reste plus qu'à déguster cette délicieuse brioche, à l'heure du thé ou, à le servir pour accompagner une salade de fruits. 

 

Le Panettone...voilà mon péché mignon, avant, pendant et après les fêtes !

 

Encore une petite photo pour le plaisir !

 

Le Panettone...voilà mon péché mignon, avant, pendant et après les fêtes !

 

imprimer la recette

 

Toutes les fiches à imprimer sont illustrées pour que vous puissiez réaliser un joli recueil de recettes.
Si vous vous sentez bien dans ma cuisine et que vous avez envie de revenir, je vous invite à vous abonner à la rubrique "Avis de nouveaux articles" afin d'être informé de la parution de chaque nouvelle recette

Je vous remercie pour vos visites et vos commentaires qui me sont précieux et que je lis toujours avec beaucoup d'attention.

...à bientôt !

                                                         mamie caillou

 

Mentions légales

les textes et les images sont– sauf mention contraire – la propriété exclusive du blog " La cuisine de mamie caillou" et de son administrateur. Ils ne peuvent en aucun cas être utilisés sans un accord écrit préalable.

Partager cet article

Repost0
14 janvier 2022 5 14 /01 /janvier /2022 06:38

 

Le Baeckeoffe a le charme rustique des plats d'autrefois qui mijotaient des heures dans le four du boulanger. C'est le plat du dimanche en famille, posé directement au centre de la table.  L'essayer c'est l'adopter !

 

Le Baeckeoffe...sans doute le plat alsacien que je préfère !

 

Ces jolies terrines en terre cuite sont fabriquées à partir des terres de Soufflenheim et sont décorées à la main. Ce sont des créations régionales et artisanales.

L'excellence du travail des potiers d'Alsace est garantie par un poinçon présent sous chacune des poteries. Ce label atteste que la pièce est conçue et réalisée à 100% dans les ateliers de Soufflenheim. 

L'Alsace est la terre des plaisirs de la table, sucrés où salés, il y en a pour tous les goûts. Je suis fan de ses traditions gourmandes, à commencer par le Baeckeoffe. 

 

 

Voici donc une recette très facile à réaliser et particulièrement géréreuse et gourmande.
 
 
 

Blog de mariecaillou :LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU, BAËCKEOFFE



 

Il vous faut, pour 6 à 8 personnes :

500 g d'échine de porc désossée

500 g d'épaule d'agneau désossée ou de collier

500 g de bœuf à braiser (gîte ou paleron)

1 pied-de-veau

1,5 kg de pommes de terre

2 oignons

2 gousses d'ail

2 blancs de poireau

4 carottes

1 bouquet garni

Sel et poivre

 

Pour la marinade...

2 carottes

1 oignon

1 poireau

1 Petite branche de céleri

2 Feuilles de laurier

3 Branches de thym frais

2 clous de girofle

4 baies de genièvre

2 gousses d'ail

75 cl de vin blanc d'Alsace (riesling ou pinot blanc)

 

La veille...

Préparer la marinade.

 

Détailler les viandes en cubes (5 à 6 cm de côté) et émincer les légumes de la marinade. Dans un grand récipient, déposer les morceaux de viande et les légumes émincés. Ajouter l'ail écrasé et les différents aromates. Mouiller avec le vin, couvrir et laisser mariner pendant au moins 12 heures.

 

Le lendemain...

 

Graisser une grande terrine en terre ou mieux, un plat à baeckeoffe.

Détailler les pommes de terre en rondelles d'environ 2 mm d'épaisseur et faire de même pour les carottes. Emincer les autres légumes. Remplir la cocotte par couches successives, oignons, carottes, poireaux, viandes, pommes de terre et on recommence.

Saler et poivrer chaque couche et déposer le bouquet garni entre deux couches de légumes.

Terminer par des pommes de terre, mouiller avec la marinade (filtrée) jusqu'à mi-hauteur de la terrine. Ajouter de l'eau ou mieux encore du bouillon de viande si nécessaire.

 

Préchauffer le four à 200° C.

 

Confectionner une pâte à luter en mélangeant 400 g de farine et 25 cl d''eau. Former un long boudin que l'on dispose tout autour de la terrine à Baeckeoffe en appuyant bien pour la faire adhérer. Refermer avec le couvercle et souder en faisant remonter la pâte sur les bords du couvercle.

 

Enfourner et laisser cuire 2 heures puis baisser la température à 170° C et poursuivre la cuisson 1h45'.


Bon Appétit !!!

 


                                  


      

Vous pouvez déjà vous préparer à passer un bon moment à table autour de ce plat très convivial.

 

 

Pourquoi luter ce plat me direz vous ?

On comprend aisément que le cordon de pâte permet à ce plat de cuire dans son jus, sans en perdre une goutte et en conservant tout le moelleux des viandes et des légumes.

Cependant, la légende raconte que ce cordon si bien soudé, rendait la terrine "inviolable" lors de sa cuisson dans le four du boulanger. Les ménagères abandonnaient leurs plats pendant des heures et sans surveillance ce qui pouvait attiser les convoitises. Ce cordon décourageait les chapardeurs et il était le garant de l'honnêteté du boulanger. 


 

 

 

imprimer la recette

 

Toutes les fiches à imprimer sont illustrées pour que vous puissiez réaliser un joli recueil de recettes.
Si vous vous sentez bien dans ma cuisine et que vous avez envie de revenir, je vous invite à vous abonner à la rubrique "Avis de nouveaux articles" afin d'être informé de la parution de chaque nouvelle recette

Je vous remercie pour vos visites et vos commentaires qui me sont précieux et que je lis toujours avec beaucoup d'attention.

...à bientôt !

                                                         mamie caillou

 

Mentions légales

les textes et les images sont– sauf mention contraire la propriété exclusive du blog " La cuisine de mamie caillou" et de son administrateur. Ils ne peuvent en aucun cas être utilisés sans un accord écrit préalable.

Partager cet article

Repost0