• : LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • : Vous trouverez dans ma cuisine des recettes pour toutes les occasions, souvent simples mais susceptibles de réjouir vos convives, souvenez vous toujours que les repas sont un moment de partage et de convivialité. Transmettre, c'est partager...
  • Contact

"La cuisine en héritage" pour mes enfants petits et grands... . de l'amour en quelque sorte

 

Je dédie ce blog à
THEO, LOLA
et ANTONE

Rechercher Sur Ce Blog...















 

Les Pâtes...c'est ici !

 

vignettes pour les pâtes

Le Riz...c'est là !

 

Le riz en vignette

Les recettes Weight Watchers... de Korinne

 

images.jpg

25 juin 2016 6 25 /06 /juin /2016 05:06

 

 

La publicité sur mon blog n'est pas habituelle, mais je fais aujourd'hui une petite exception pour vous parler d'un couteau...

Mesdames et Messieurs, voici mon Deejo

 

Une fois n'est pas coutume...mais pour un Deejo, que ne ferait-on pas !

 

le couteau dont il est question ici fut imaginé par Luc Foin et Stéphane Lebeau. L'idée a germée au resto, lors d'un repas où visiblement couper sa viande était un exploit. Il n'est pas rare, et ça a du vous arriver, de râler après un couteau qui ne coupe pas, mais nos deux épicuriens eurent ainsi l'idée d'une nouveauté, le Deejo.

Un couteau nomade qui s'adapte à toutes les situations. Robuste et léger, pas plus encombrant qu'un stylo et très efficace. Un couteau de poche élégant et racé, en un mot, un bel objet !

 

Une fois n'est pas coutume...mais pour un Deejo, que ne ferait-on pas !

 

De plus le couteau Deejo est personnalisable, on le tatoue selon son envie, ce qui en fait un objet unique qui porte sur sa lame, l'âme de son propriétaire et même son nom, ainsi il devient  notre couteau.

Je vous propose de vous faire une idée en cliquant sur my Deejo

 

Une fois n'est pas coutume...mais pour un Deejo, que ne ferait-on pas !

 

Le concept de Deejo repose sur un couteau de poche aussi efficace que léger, aussi facile à utiliser qu’à transporter.

Trois grammages exclusifs - 15g, 27g et 37g – d'un acier brillant comme un miroir ou teinté des nuances mattes du titane, proposés dans trois gammes aux matériaux variés.

 
Deejo Wood... 5 bois précieux : la sombre grenadille, la finesse de l’olivier, le roux  du bois de rose, la chaleur miel du frêne et un bois de genévrier au parfum poivré. 
 
 
 
 
Une fois n'est pas coutume...mais pour un Deejo, que ne ferait-on pas !

 

Deejo Colors...huit couleurs éclatantes pour habiller de lumière des lames ultra légère et décidement bien élégantes.

Une fois n'est pas coutume...mais pour un Deejo, que ne ferait-on pas !
 
Deejo Naked... pour préserver les lignes minimalistes de ces fines lames qui résument l’essentiel : le plaisir d’une coupe parfaite.

 

Une fois n'est pas coutume...mais pour un Deejo, que ne ferait-on pas !

 

Je vous propose de feuilleter le catalogue ce sera encore plus parlant...

En conclusion je crois que l'on peut dire...

 

                                                 Deejo...a cut above !

 

 

Si vous voulez suivre l'actualité de ma cuisine, n'oubliez pas de vous inscrire à la rubrique  Avis de nouveaux articles !  

(Pour information, lors de votre inscription, cochez simplement la case concernant la publication des articles )

Je vous remercie pour vos visites et vos commentaires que je lis toujours avec beaucoup d'attention.

                                                         mamie caillou

Partager cet article

Publié par mamie caillou - dans BAVARDAGES
commenter cet article
22 juin 2016 3 22 /06 /juin /2016 05:19

 

Ce gâteau, très à la mode chez nos amis anglo-saxons, est en passe de devenir un dessert incontournable chez nous !

Nos chères têtes blondes vont l'adorer et je suis certaine que les grands ne vont pas laisser leurs parts.

 

Et si on se faisait un Poke cake...

 

Il faut reconnaître qu'il permet d'infinis variations et changements d'humeurs. La base cuite dans laquelle on fait des trous avec une paille est, soit une génoise, soit un gâteau au yaourt, soit un gâteau au chocolat ou tout autre biscuit aux amandes par exemple.

Après cuisson, on verse sur le gâteau une crème, un coulis, une confiture ou du chocolat chaud, de manière à ce que le gâteau soit bien imbibé et que les saveurs se diffusent dans la pâte.

 

Et si on se faisait un Poke cake...

 

Je vous propose un Poke cake à la confiture de framboises et recouvert d'un glacage très légèrement citronné.

La base est un simple gâteau au yaourt qui ne présente donc aucune difficulté, et même si ce n'est pas une star devant l'objectif car il n'est pas très photogénique, mes collègues se sont régalés !

 

Et si on se faisait un Poke cake...

 

Il vous faut :

 

 

Pour le gâteau...

 

1 yaourt nature

4 œufs

2 mesures de sucre

1 sachet de sucre vanillé

3 mesures de farine

½ mesure d’huile

1 sachet de levure chimique

1 zeste de citron jaune

1 pot de confiture de framboises

½ mesure de jus de pomme

 

 

Vider le yaourt nature dans un bol pour rincer le pot et le sécher car il va servir de mesure.

Casser les œufs entiers dans le bol du robot. Verser les sucres sur les œufs avec le zeste de citron, fouetter 3 minutes pour faire blanchir et mousser le mélange. Ajouter le yaourt et bien mélanger. Incorporer ensuite la farine et la levure tamisées, mélanger à nouveau sans oublier d'ajouter l’huile.

Préchauffer le four à 180°.

Verser la pâte dans un plat rectangulaire, et faire cuire 30 minutes environ. Vérifier la cuisson de la pointe d’un couteau..

Pendant ce temps, verser le contenu du pot de confiture de framboises dans une casserole, ajouter le jus de pommes, et faire chauffer doucement.

A la sortie du four, faire des trous dans le gâteau à l'aide d'une paille. Attendre que le gâteau refroidisse un peu pour verser par dessus la confiture chaude et la lisser pour la répartir sur toute la surface du gâteau. 

 

Pour le glaçage…


150 g de fromage crème (type Philadelphia)
50 g de beurre
160 g de sucre glace

+1 cuillère à café de jus de citron

 

Porter le beurre à température ambiante. Fouetter le beurre en pommade, ajouter peu à peu le sucre glace puis le fromage et le jus de citron, continuer de fouetter jusqu’à obtenir un mélange homogène et très crémeux.
Napper le cake à l’aide d’une spatule.

 

Conserver au frais toute une nuit avant la dégustation.

 

 

Et si on se faisait un Poke cake...

 

imprimer la recette

 

  copyscape

 

 

Toutes les fiches à imprimer sont illustrées pour que vous puissiez réaliser un joli recueil de recettes.
Si vous voulez suivre l'actualité de ma cuisine, n'oubliez pas de vous inscrire à la rubrique  Avis de nouveaux articles !  

(Pour information, lors de votre inscription, cochez simplement la case concernant la publication des articles )

Je vous remercie pour vos visites et vos commentaires que je lis toujours avec beaucoup d'attention.

                                                         mamie caillou

Partager cet article

Publié par mamie caillou - dans Desserts et entremets
commenter cet article