• : LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • : Vous trouverez dans ma cuisine des recettes pour toutes les occasions, souvent simples mais susceptibles de réjouir vos convives, souvenez vous toujours que les repas sont un moment de partage et de convivialité. Transmettre, c'est partager...
  • Contact

"La cuisine en héritage" pour mes enfants petits et grands...de l'amour en quelque sorte
 
Je dédie ce blog à
CÉCILE et LAURE, mes filles
puis à THÉO, LOLA
ANTONE
EVA et BAPTISTE
mes petits-enfants

Rechercher Sur Ce Blog...

Vous trouverez ICI ...















       

 

Recettes de Corse

Ma boite à Bredele...c'est ici ! Mes Chocolats aussi...

 

Noël
Mes Bredele
Noël et jours de fêtes
Mes Chocolats

 

Les Pâtes et Le Riz...c'est là !

vignettes pour les pâtes

Le riz en vignette

 

 

Les recettes Weight Watchers... de Korinne

 

images.jpg

16 juillet 2021 5 16 /07 /juillet /2021 05:10

 

La saison des fraises est suffisamment longue pour que l'on puisse varier les desserts avec ces jolis fruits, mais le fraisier s'impose chaque année et cette année encore il sera très rouge.

 

Crème Chiboust...pour mon premier fraisier de l'année

 

Il existe de nombreuses recettes mais j'aime tellement la Crème Chiboust que c'est toujours vers elle que me guide ma gourmandise quand il s'agit de préparer un fraisier.

 

Crème Chiboust...pour mon premier fraisier de l'année

 

Vous l'avez compris, c'est donc sur la préparation de cette crème que j'attire votre attention aujourd'hui.

La Crème Chiboust est composée d'une crème pâtissière mariée à une meringue italienne, mais à présent passons en cuisine...

 

Crème Chiboust...pour mon premier fraisier de l'année

 

Il vous faut :

 

Pour la crème pâtissière...

250g de lait

40g de sucre

25g de maïzena

45g de  jaunes d’œuf (3)

1 gousse de vanille

pour "serrer" la crème...

3g de gélatine ramollie dans de l'eau froide

 

Pour la meringue italienne...

105g de blancs d’œuf (3)

100g de sucre

38g d'eau

 

Pour réaliser la crème pâtissière...

Dans une casserole, faire chauffer le lait avec la gousse de vanille fendue en deux et laisser infuser.

Fouetter les jaunes avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.

Ajouter la maïzena et bien mélanger.

Verser le lait chaud sur le mélange précédent en prenant soin de retirer la gousse de vanille. Bien mélanger sans fouetter pour éviter de mousser. 

Remettre la préparation dans la casserole et porter à ébullition doucement sans cesser de remuer. Petit à petit la crème va épaissir. On doit obtenir une crème épaisse et bien fine.

"Serrer" la crème, encore très chaude, en y incorporant la gélatine ramollie dans l'eau froide.

 

Laisser refroidir en couvrant « au contact » avec un film alimentaire pour éviter la formation d'une peau.

 

Pour réaliser la meringue italienne....

Dans une casserole, faire cuire le sucre (mélange sucre + eau). Placer une sonde dans la casserole pour s'assurer de la température.

Dans le même temps, mettre les blancs d’œufs dans la cuve du robot muni du fouet. Quand le sucre atteint la température de 110°C, monter doucement les blancs d'œufs. Les blancs ne doivent pas dépasser le stade où ils commencent à blanchir.

Lorsque le sirop atteint les 118°C, le verser sur les blancs en filet le long de la cuve puis mettre à monter les blancs à la vitesse maximum. Continuer à fouetter jusqu’à obtenir une meringue brillante et formant un bec d'oiseau sur le fouet.

Pour réaliser la crème chiboust...

Mélanger les deux préparations au fouet jusqu’au moment où toute la meringue italienne est intégrée à la crème pâtissière.

 

Crème Chiboust...pour mon premier fraisier de l'année

 

Vous pouvez à présent vous concentrer sur le dressage du fraisier...

 

Crème Chiboust...pour mon premier fraisier de l'année

 

Sur le pourtour interne d'un cercle à pâte ou d'un moule à fond amovible garni d'une génoise, dresser les fraises, coupées en deux, les unes à côté des autres (tranches vers la paroi du moule) . Déposer ensuite une couche de crème puis une couche de fraises découpées en lamelles. Terminer par une plaque de génoise et couler une gelée de fraises à la surface du gâteau. Décorer de fraises bien rouges et réserver au frais jusqu'à dégustation.

 

Crème Chiboust...pour mon premier fraisier de l'année

 

imprimer la recette de la Crème Chiboust

 

Toutes les fiches à imprimer sont illustrées pour que vous puissiez réaliser un joli recueil de recettes.
Si vous vous sentez bien dans ma cuisine et que vous avez envie de revenir, je vous invite à vous abonner à la rubrique "Avis de nouveaux articles" afin d'être informé de la parution de chaque nouvelle recette

Je vous remercie pour vos visites et vos commentaires qui me sont précieux et que je lis toujours avec beaucoup d'attention.

...à bientôt !

                                                         mamie caillou

 

Mentions légales

les textes et les images sont– sauf mention contraire – la propriété exclusive du blog " La cuisine de mamie caillou" et de son administrateur. Ils ne peuvent en aucun cas être utilisés sans un accord écrit préalable.

Partager cet article

Repost0
9 juillet 2021 5 09 /07 /juillet /2021 05:05

 

Les Japonais ont quelques spécialités culinaires qui ont parcouru la blogosphère. En matière de boulangerie, ce sont leurs brioches et leurs levains qui font cliqueter nos claviers.

 

Le Shokupan...étonnant comme nom, mais quelle découverte !

 

Je vais vous parler aujourd'hui de leur Shokupan, un pain au lait à la mie douce et aérienne, qui se prépare avec le Yudane.

 

Le Shokupan...étonnant comme nom, mais quelle découverte !

 

Le Shokupan se situe entre le pain au lait et le pain de mie, il est réalisé selon la méthode Yudane.

Vous allez me dire : " C'est quoi cette bête ?"

En fait le Yudane est un levain très simple à réaliser, mais qui doit être préparé au moins 5 heures avant de préparer le pain, et mieux encore, la veille.

 

Le Shokupan...étonnant comme nom, mais quelle découverte !

 

Il vous faut, pour un moule à cake de 30cm de long :

 

Pour le Yudane…

100g de farine T55

100ml d'eau de source ou minérale bouillante

Le yudane doit être préparé la veille, comme un levain.

Mettre la farine à pain dans un bol. Incorporer l'eau bouillante

Bien mélanger à l’aide d’une fourchette, puis pétrir à la main cette pâte jusqu’à former une boule très homogène. L’entourer de film plastique et réfrigérer toute la nuit.

Pour le Shokupan…

400g de farine T55

300g de lait entier

6g de sel

7g de levure sèche de boulanger

25g de sucre en poudre

35g de beurre doux

Couper le beurre en dés et le réserver à température ambiante, pour le ramollir.

Dans la cuve du robot pâtissier mettre la farine. Faire un puits, puis y verser le lait. Sortir le yudane froid et le déchirer en morceaux grossiers dans la cuve.

Ajouter le sel, le sucre et la levure (attention le sel ne doit pas être au contact de la levure car il annule son action).

Pétrir avec le crochet en vitesse 1, juste le temps que les ingrédients se mélangent. Passer ensuite en vitesse 2, il faut compter 8 minutes de pétrissage pour obtenir une belle pâte bien homogène. Arrêter le robot et décrocher la pâte du crochet.

Ajouter alors le beurre et pétrir en vitesse 2 pendant 8 minutes.

La pâte doit se décoller des parois, la rassembler au centre du bol, couvrir d’un film alimentaire et laisser pousser à température ambiante 1h15min.

Sur un plan de travail fariné, dégazer doucement la pâte en faisant juste quelques rabats. Diviser la pâte en 4 pâtons de même poids (environ 235g), puis étaler le premier pâton grossièrement en forme ovale. Le replier en portefeuille (la partie haute au milieu puis rabattre la partie basse au dessus). On obtient un rectangle en portefeuille.Tourner ce rectangle d'1/4 de tour afin de faire face à la longueur.

Avec le rouleau à pâtisserie, allonger ce rectangle pour qu’il fasse environ 35 cm de longueur.

Fariner régulièrement le plan de travail et le rouleau, décoller la pâte du plan de travail et la retourner sur l'autre face après chaque coup de rouleau : ainsi elle ne s’élargira pas trop, et au contraire elle s’allongera facilement.

Une fois un beau rectangle obtenu, le rouler en escargot.

Déposer l'escargot délicatement sur sa jointure dans le moule beurré.

Recommencer cette opération pour les 3 autres pâtons, espacer un peu les « escargots » dans le moule.

Couvrir le moule d'un film alimentaire et laisser lever 1 heure à température ambiante, jusqu'à ce que les escargots aient pris du volume.

Préchauffer le four à 180°C à chaleur tournante (5/10 minutes).

Dorer la surface, à l’aide d’un pinceau, avec un jaune d’œuf battu dans un peu de lait.

Faire cuire environ 30 minutes, à la fin de cuisson, le pain doit être doré.

Démouler immédiatement le pain sur une grille et laisser refroidir avant de l'entamer.

 

Le Shokupan...étonnant comme nom, mais quelle découverte !

 

Il est magnifique, ne trouvez vous pas ?

 

Le Shokupan...étonnant comme nom, mais quelle découverte !

 

Je dois cette découverte au blog Yumelise, qui sait si bien enchanter nos papilles...

 

 

Le Shokupan...étonnant comme nom, mais quelle découverte !

 

Mais vous pouvez également faire confiance à Oh mon Bento ! quand il s'agit de cuisine japonaise.

 

Le Shokupan...étonnant comme nom, mais quelle découverte !

 

imprimer la recette

 

Toutes les fiches à imprimer sont illustrées pour que vous puissiez réaliser un joli recueil de recettes.
Si vous vous sentez bien dans ma cuisine et que vous avez envie de revenir, je vous invite à vous abonner à la rubrique "Avis de nouveaux articles" afin d'être informé de la parution de chaque nouvelle recette

Je vous remercie pour vos visites et vos commentaires qui me sont précieux et que je lis toujours avec beaucoup d'attention.

...à bientôt !

                                                         mamie caillou

 

Mentions légales

les textes et les images sont– sauf mention contraire – la propriété exclusive du blog " La cuisine de mamie caillou" et de son administrateur. Ils ne peuvent en aucun cas être utilisés sans un accord écrit préalable.

Partager cet article

Repost0