• : LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • : Vous trouverez dans ma cuisine des recettes pour toutes les occasions, souvent simples mais susceptibles de réjouir vos convives, souvenez vous toujours que les repas sont un moment de partage et de convivialité. Transmettre, c'est partager...
  • Contact

"La cuisine en héritage" pour mes enfants petits et grands...de l'amour en quelque sorte
 
Je dédie ce blog à
CÉCILE et LAURE, mes filles
puis à THÉO, LOLA
ANTONE
EVA et BAPTISTE
mes petits-enfants

Rechercher Sur Ce Blog...















 

Ma boite à Bredele...c'est ici ! Mes Chocolats aussi...

 

Noël
Mes Bredele
Noël et jours de fêtes
Mes Chocolats

 

Les Pâtes et Le Riz...c'est là !

vignettes pour les pâtes

Le riz en vignette

 

 

Les recettes Weight Watchers... de Korinne

 

images.jpg

11 janvier 2019 5 11 /01 /janvier /2019 06:27

 

Guignol aurait aimé, j'en suis certaine, ce saucisson aux allures bourguignonne qui semble pourtant être issu d'une longue tradition culinaire dans les pays de Loire.

 

Saucisson vigneron...un peu Gnafron sur les bords !

 

Plat convivial par excellence, ce plat typique était préparé autrefois pendant les vendanges et l'on cuisait le saucisson avec le moût de raisin.

Encore aujourd'hui, chaque premier week-end de décembre le village de Renaison célèbre le saucisson vigneron. Une recette ancestrale relayée, perpétuée et mise en valeur par la Commanderie du Saucisson Vigneron.

 

Saucisson vigneron...un peu Gnafron sur les bords !

 

Ce saucisson vigneron tient une place privilégiée dans la cuisine des gones. Célèbre à Lyon et notamment servie dans les célèbres bouchons lyonnais, la cuisine des gones est un brin canaille et assurément très gourmande. Comme vous le savez sans doute, le gone est à Lyon ce que le drole est à Bordeaux, le tchiot dans le Nord et le titi à Paris...en un mot c'est un terme affectueux pour désigner un gamin.

Pour le plaisir et pour la petite histoire, voilà ce que j'ai trouvé sur le net à propos de ces fameux bouchons...

le mot « bouchon » viendrait de l’habitude qu’avaient les cabaretiers (un métier ancien consistant à servir du vin et de la bouffe contre de l’argent) de signaler leur boutique en accrochant une botte de rameaux ou de branchages à leur porte. « bouchon : branches de pin, formant autant que possible la boule, et qu'on suspend, en guise d'enseigne à la porte des cabarets Diminutif de bousche, en vieux français. »

 


 

Et comme à Lyon on ne plaisante pas avec la tradition, l'association de défense des bouchons lyonnais décerne le label très prisé des  « Authentiques bouchons lyonnais » avec pour objectif de cibler les établissements les plus typiques et les plus anciens. Représentés par Gnafron un verre de vin à la main et une nappe à carreaux, ils sont aujourd’hui une vingtaine à travers la ville.

 

Saucisson vigneron...un peu Gnafron sur les bords !

 

Il est temps à présent de passer en cuisine pour cette recette qui, vous allez le découvrir, est très simple à réaliser.

 

Il vous faut, pour 4 à 5 personnes :

 

1 saucisson à cuire

70cl de vin rouge

2 échalotes

2 gousses d’ail

100g de lard maigre coupé en dés

1 blanc de poireau coupé en tronçons

200gr de champignons de paris

2 cuillères à soupe de farine

Sel et poivre du moulin

1 bouquet garni

 

Faire cuire le saucisson dans le vin rouge entre 25 et 30 minutes.


Dans une cocotte, faire fondre le beurre, puis y faire revenir les échalotes émincées avec les dés de lard. Saupoudrer de deux cuillères à soupe de farine pour faire un petit roux. Mouiller avec le vin de cuisson, ajouter le blanc de poireau et le bouquet garni. Saler légèrement et poivrer un petit peu.

Laisser cuire doucement à découvert pendant environ 15 minutes, puis ajouter dans la sauce les champignons préalablement revenus à la poêle. Couper le saucisson en gros tronçons et le mettre dans la cocotte de sauce, laisser cuire à nouveau doucement pendant 15 minutes.
 

Servir ce plat très chaud, accompagné de pommes de terre cuites à la vapeur.

 

Bon appétit !

 

Saucisson vigneron...un peu Gnafron sur les bords !

 

imprimer la recette

 

  copyscape

Toutes les fiches à imprimer sont illustrées pour que vous puissiez réaliser un joli recueil de recettes.
Si vous vous sentez bien dans ma cuisine et que vous avez envie de revenir, je vous invite à vous abonner à la rubrique "Avis de nouveaux articles" afin d'être informé de la parution de chaque nouvelle recette

Je vous remercie pour vos visites et vos commentaires qui me sont précieux et que je lis toujours avec beaucoup d'attention.

...à bientôt !

                                                         mamie caillou

Partager cet article

6 janvier 2019 7 06 /01 /janvier /2019 06:22

 

...Et la galette n'est jamais très loin.

 

Quand la pâte feuilletée devient un jeu d'enfant...L'épiphanie est à la fête !

 

Nous avons tout le mois de janvier pour nous régaler de son feuilletage et je vous propose aujourd'hui de réaliser vous même cette pâte merveilleuse.

 

Quand la pâte feuilletée devient un jeu d'enfant...L'épiphanie est à la fête !

 

Tout comme la plupart des cuisiniers et cuisinières amateurs, je ne suis pas la pro de la pâte feuilletée, certaines marques font ça très bien à notre place et avec du beurre s'il vous plait, Picard, Croustipâte ou mieux encore Les pâtes François. 

Mais faire sa pâte feuilletée relève du challenge et avec cette recette vous allez pouvoir surmonter cette épreuve avec brio.

 

Quand la pâte feuilletée devient un jeu d'enfant...L'épiphanie est à la fête !

Cette version très simplifiée de la pâte feuilletée vient d'un livre entièrement destiné aux enfants, " Les petites Toques au fournil " de Lenôtre , mais nous sommes tous restés des grands enfants et après tout, si l’on peut se simplifier la tâche alors pourquoi pas ?

Après vous pourrez dire « c’est moi qui l’ai fait » sans sourciller et vous ferez un carton avec vos desserts feuilletés. On vous demandera à coup sûr votre secret de fabrication, alors faites comme moi, partagez et transmettez, c’est comme ça que l’on fait vivre les recettes.
 

Quand la pâte feuilletée devient un jeu d'enfant...L'épiphanie est à la fête !

Mais avant de manger la galette il faut relever ses manches et mettre les mains dans la farine.

Alors direction la cuisine...

 

Il vous faut, pour environ 600 gr de pâte :

125gr d'eau
5gr de sel
1 cuillère à café de vinaigre d'alcool blanc
250gr de beurre froid
200gr de farine type 55 ou farine blanche


Verser dans un bol le sel, l'eau et le vinaigre, remuer pour que le vinaigre soit dissout. Dans un saladier mettre la farine, faire un puits au centre, ajouter le liquide et le beurre coupé en petits morceaux. Mélanger rapidement les ingrédients avec les doigts. Il doit rester des morceaux de beurre entiers (c'est normal, ne pas chercher à les écraser dans la pâte). Former une boule avec la pâte si besoin s’aider d'un peu de farine. La réserver au moins une heure au frais.
Déposer le pâton sur un plan de travail fariné, l’étaler au rouleau pour former un rectangle de 50x20 cm. Commencer les tours qui feront le feuilletage.

 

1er tour…Plier le rectangle en portefeuille en 3 parties égales, tourner la pâte d'un quart de tour.

Étaler à nouveau la pâte en rectangle.

 2eme tour…Plier le rectangle en 3, toujours en portefeuille, puis tourner la pâte d'un quart de tour.

Étaler à nouveau la pâte en 1 rectangle.

3eme tour Plier le rectangle en 3, toujours en portefeuille, puis tourner la pâte d'un quart de tour.

Envelopper la pâte dans un film étirable et la mettre au frais pour au minimum 30 minutes (la mienne est restée une nuit au réfrigérateur). Sortir la pâte du réfrigérateur et attendre 5 bonnes minutes pour qu'elle se réchauffe, l’étaler à nouveau en un rectangle de 50x20 cm.

4eme tour… Plier le rectangle en 3, toujours en portefeuille, puis tourner la pâte d'un quart de tour.

Dans la recette il n'y a que 4 tours, mais on peut doubler le nombre de tours pour un meilleur feuilletage.

Terminer par un pliage portefeuille en trois parties égales.
Au fur et à mesure des tours, le beurre disparaît dans la pâte et elle devient de plus en plus souple.

La pâte se conserve très bien, pliée dans du papier film, 2 à 3 jours au frigidaire ou bien congelée.

Quand la pâte feuilletée devient un jeu d'enfant...L'épiphanie est à la fête !

Cette recette est beaucoup plus simple que lorsqu'il faut incorporer le beurre au milieu de la pâte. Vous pourrez faire facilement votre galette, mais aussi un mille feuilles maison ou des chaussons aux pommes. Vous allez éblouir vos amis et régaler vos gourmands.

 

Pour la galette frangipane, classique et indémodable vous trouverez la garniture et le façonnage ici
 

imprimer la recette

 

  copyscape

Toutes les fiches à imprimer sont illustrées pour que vous puissiez réaliser un joli recueil de recettes.
Si vous vous sentez bien dans ma cuisine et que vous avez envie de revenir, je vous invite à vous abonner à la rubrique "Avis de nouveaux articles" afin d'être informé de la parution de chaque nouvelle recette

Je vous remercie pour vos visites et vos commentaires qui me sont précieux et que je lis toujours avec beaucoup d'attention.

...à bientôt !

                                                         mamie caillou

Partager cet article