• : LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • : Vous trouverez dans ma cuisine des recettes pour toutes les occasions, souvent simples mais susceptibles de réjouir vos convives, souvenez vous toujours que les repas sont un moment de partage et de convivialité. Transmettre, c'est partager...
  • Contact

"La cuisine en héritage" pour mes enfants petits et grands... . de l'amour en quelque sorte

 

Je dédie ce blog à
THEO, LOLA
et ANTONE

Rechercher Sur Ce Blog...















 

Les Pâtes...c'est ici !

 

vignettes pour les pâtes

Le Riz...c'est là !

 

Le riz en vignette

Les recettes Weight Watchers... de Korinne

 

images.jpg

Vous voulez éditer votre propre livre de cuisine ou votre album de photos ! Je vous conseille...

     

16 janvier 2016 6 16 /01 /janvier /2016 06:00

 

Comme je vous l’ai dit dernièrement, la galette se déguste tout au long du mois de janvier et c’est l’occasion de partager un bon moment en famille ou avec des amis.

 

Galette à la crème frangipane...la reine des galettes !

 

Aujourd’hui c’est la galette à la frangipane qui a la vedette et je vous propose deux recettes.

La première est celle de la célèbre Mercotte et la seconde de Christophe du blog Le Sot L'y Laisse.

 

Galette à la crème frangipane...la reine des galettes !

 

Comme moi, vous avez sans aucun doute entendu dire que cette galette n’est pas difficile à faire, c’est vrai, mais tout est dans le dosage des amandes et du sucre en ce qui concerne la crème.

Cependant, je n'ai absolument pas progressé en matière de pâte feuilletée "home made" et ce n'est pas la peine de se la raconter, notre ami le boulanger fait ça très bien, Mr Picard ne se débrouille pas mal non plus et perso j’ai adopté la pâte feuilletée Croustipate au beurre qui donne de très bons résultats. Un jour viendra peut-être où je serai fière de vous vanter les mérites de ma pâte feuilletée, mais d’ici là, c’est certain, je vais devoir retourner à l’école…



 

Galette à la crème frangipane...la reine des galettes !

 

Je me suis donc contentée de préparer la crème frangipane et pour le coup, c'est vrai, ce n'est pas difficile. 

 

Pour la recette de Mercotte… 

 

Il vous faut :

 

Crème pâtissière :

25cl de lait

50g de sucre semoule

3 jaunes d’œufs

10g de farine

10g de maïzena

 ½ gousse de vanille

 

Faire bouillir le lait avec la gousse de vanille puis hors du feu laisser infuser.

Mélanger les jaunes d’œufs et le sucre, ajouter les farines tamisées.

Verser le lait sur ce mélange puis remettre sur le feu et laisser cuire pour que la crème épaississe puis réserver.

 

Crème d’amandes :  

135g de beurre mou

160g de poudre d’amandes

160g de sucre glace

2 œufs

2 cuillères à soupe de rhum (facultatives)

20g de maïzena

 

Incorporer au beurre, le sucre, la poudre d’amandes, la maïzena et les œufs l’un après l’autre.

Réserver

 

Pour réaliser la crème frangipane, mélanger la crème d’amandes et la crème pâtissière.

Le mélange doit être assez ferme, il faut donc réduire la quantité de crème pâtissière en fonction de la consistance voulue.

 

Pour dresser la galette il faut :

 

2 rouleaux de pâte feuilletée

1 jaune d'œuf battu

1 fève 

 

Poser un rouleau de pâte feuilletée sur une plaque à pâtisserie garnie de papier sulfurisé. Badigeonner le pourtour de jaune d’œuf puis étaler la crème frangipane, ajouter la fève, recouvrir de l’autre pâte feuilletée et souder les bords avec précaution.

Décorer le dessus de la galette avec la pointe d’un couteau en évitant de percer la pâte.

 

Avant de faire cuire la galette, la badigeonner avec le jaune d’œuf restant et réserver au moins ½ heure au réfrigérateur.

Préchauffer le four à 175°.

Faire cuire environ 30mn.

5mn avant la fin de la cuisson, badigeonner la galette de sirop de sucre de canne pour qu’elle brille.

Un conseil !... à mi-cuisson poser une grille sur la galette, ainsi elle restera bien plate.

 

 

Pour la recette de Christophe, du blog Le Sot L'y Laisse…

                                        

Il vous faut :

 

Crème pâtissière :

25cl de lait

50g de sucre semoule

2 jaunes d’œufs

35g de farine

½ gousse de vanille

 

Faire bouillir le lait avec la gousse de vanille puis hors du feu laisser infuser.

Mélanger les jaunes d’œufs et le sucre, ajouter la farine tamisée.

Verser le lait sur ce mélange puis remettre sur le feu et laisser cuire pour que la crème épaississe, puis réserver.

 

Crème d’amandes :

60g de beurre mou

60g de poudre d’amandes

60g de sucre glace

1 œuf

1/2 bouchon de rhum  

 

Incorporer au beurre, le sucre, la poudre d’amandes et l'œuf.

Réserver

 

Pour réaliser la crème frangipane, mélanger la crème d’amandes et environ 100g de crème pâtissière.

Le mélange doit être assez ferme, il faut donc réduire la quantité de crème pâtissière en fonction de la consistance voulue.

 

 

Pour dresser la galette de Christophe il faut procéder comme pour la recette de Mercotte.

 

Galette à la crème frangipane...la reine des galettes !

J’insiste sur le fait qu’il faut superposer les deux pâtes en les soudant à quelques millimètres du bord pour que la pâte développe aisément son feuilletage.

 

imprimer la recette façon Mercotte

                                   imprimer la recette façon hristophe du blog "Le Sot l'y Laisse"

 

copyscape

 

 

Toutes les fiches à imprimer sont illustrées pour que vous puissiez réaliser un joli recueil de recettes.
Si vous voulez suivre l'actualité de ma cuisine, n'oubliez pas de vous inscrire à la rubrique  Avis de nouveaux articles !  

(Pour information, lors de votre inscription, cochez simplement la case concernant la publication des articles )

Je vous remercie pour vos visites et vos commentaires que je lis toujours avec beaucoup d'attention.

                                                         mamie caillou

Partager cet article

Publié par mamie caillou - dans Desserts et entremets
commenter cet article
14 janvier 2016 4 14 /01 /janvier /2016 07:00

 

...pour le plaisir des yeux, mais pas que !

N'oubliez pas que vous avez tout le mois de janvier pour céder à la tradition et à la tentation...

La Brioche de papy caillou s'est habillée à la provencale...

 

Papy caillou n'allait pas faillir à la tradition et comme chaque année il s'est mis au travail pour confectionner une brioche des rois.

Avant de vous parler de sa brioche provencale, j'ai envie de faire un retour sur l'histoire de ce gâteau que l'on partage le jour de l'Epiphanie.

 

L'Epiphanie célèbre la visite de l'enfant Jésus par les mages, couramment appelés les Rois mages qui s'appellent respectivement: Gaspard, Melchior et Balthazar.

La tradition veut que cette fête soit l'occasion de "tirer les rois". Une fève (remplacée de nos jours par une figurine) est cachée dans la galette et la personne qui trouve cette fève devient le roi ou la reine de la journée et a le droit de porter la couronne dorée qui accompagne toujours cette galette. Il doit, c'est le jeu, offrir la prochaine galette.

Jadis, l'usage voulait que l'on partage la galette en autant de parts que de convives...plus une. Cette dernière, appelée "part du Bon Dieu" ou "part du pauvre" était destinée au premier pauvre qui se présenterait au logis.

Pour assurer une distribution aléatoire des parts de galette, il était de coutume que le plus jeune se place sous la table et nomme le bénéficiaire de la part qui était désignée par la personne chargée du service.

Et maintenant, un peu d’histoire si vous le voulez bien...

En raison de la famine, en 1711, le Parlement décide de proscrire la galette afin que la farine, trop rare, soit uniquement employée à faire du pain.

 En 1713, le même Parlement interdit aux boulangers de faire des pâtisseries, d’employer du beurre et des œufs dans leur pâte, et même de dorer leur pain avec des œufs.

Quand vint la révolution, le nom même de « gâteau des Rois » fut un danger. Peu après, un arrêté de la Commune ayant changé le jour des Rois en « jour des sans-culottes », le gâteau n’eut plus sa raison d’être, mais cette disparition ne fut que momentanée car bientôt, il revint sur toutes les tables familiales.

 

 

Cette tradition a donc traversé les âges et chaque région la décline à son goût.

Au nord de la France la galette est le plus souvent feuilletée, alors qu'au sud elle prend la forme d'une brioche.

 

La Brioche de papy caillou s'est habillée à la provencale...

 

Je ne sais si c'est par habitude ou par chauvinisme, mais à mon goût la brioche bordelaise est une des meilleures.

Parfumée et fondante, elle est divine au palais. Ceci dit, cette année elle s'est parée de magnifiques fruits confits qui nous transportent, le temps d'une galette, en Provence dont c'est la spécialité.

 

Pour tout vous dire, j'ai acheté ces superbes fruits confits chez Grand Frais à un prix très raisonnable et le choix était très varié.

 

Il faut faire un sirop avec :

 

100g de sucre

1 verre à liqueur de cognac

1 verre à liqueur d'eau de fleur d'oranger

Les zestes d'une orange et d'un citron.

 

 

Pour la pâte, il s'agit de la recette habituelle de papy caillou.

 

Il vous faut :

 

470g de farine

80g de beurre                                   

5g de sel

1 oeuf +lait = 250g

1 cuillère à soupe de sirop parfumé (préparation ci-dessus)

 

Faire un levain avec de 20g de levure fraîche délayée dans un peu de lait et mélangée à 30g de farine. levée: 1h.

 

Mettre les ingrédients dans la MAP en suivant l'ordre habituel et utiliser le programme pâte.

Façonner la brioche, la badigeonner d'un jaune d'oeuf, la saupoudrer de sucre en grains et la laisser lever à nouveau 1h.

 

Préchauffer le four à 160°.

Faire cuire environ 20 minutes.

Laisser refroidir sur une grille.

Coller les fruits confits sur la brioche à l'aide du sirop restant.

 

                                    .

La Brioche de papy caillou s'est habillée à la provencale...

 

imprimer la recette

 

  copyscape

 

 

Toutes les fiches à imprimer sont illustrées pour que vous puissiez réaliser un joli recueil de recettes.
Si vous voulez suivre l'actualité de ma cuisine, n'oubliez pas de vous inscrire à la rubrique  Avis de nouveaux articles !  

(Pour information, lors de votre inscription, cochez simplement la case concernant la publication des articles )

Je vous remercie pour vos visites et vos commentaires que je lis toujours avec beaucoup d'attention.

                                                         mamie caillou

 

Partager cet article