• : LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • : Vous trouverez dans ma cuisine des recettes pour toutes les occasions, souvent simples mais susceptibles de réjouir vos convives, souvenez vous toujours que les repas sont un moment de partage et de convivialité. Transmettre, c'est partager...
  • Contact

"La cuisine en héritage" pour mes enfants petits et grands...de l'amour en quelque sorte
 
Je dédie ce blog à
CÉCILE et LAURE, mes filles
puis à THÉO, LOLA
ANTONE
EVA et BAPTISTE
mes petits-enfants

Rechercher Sur Ce Blog...

Vous trouverez ICI ...















       

 

Recettes de Corse

Ma boite à Bredele...c'est ici ! Mes Chocolats aussi...

 

Noël
Mes Bredele
Noël et jours de fêtes
Mes Chocolats

 

Les Pâtes et Le Riz...c'est là !

vignettes pour les pâtes

Le riz en vignette

 

 

Pour vous faire plaisir, ou faire plaisir à quelqu'un qui vous est cher...

25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 06:31

 

Leckerli, signifie petite chose délicieuse, quand on a dit ça, on a tout dit !

 

Les Leckerlis de Grand-Maman

 

Les Leckerlis (läckerlis), sont des petits cubes de pain d’épices originaires de la ville de Bâle. Ils sentent bon le miel, la cannelle, l’orange et les épices à pain d’épices.

Ils allongent la liste, déjà très fournie, des petits gâteaux de l'avent, ou Bredele en Alsace, c'est d'ailleurs une alsacienne qui a bien voulu me donner sa recette...Merci Grand-Maman !

Ces délicieuses gourmandises sont confectionnées traditionnellement en Alsace à l'occasion des fêtes de Noël et toutes ces recettes sont transmises de génération en génération.

 

Les Leckerlis de Grand-Maman

 

J'ai pris un peu de retard dans mes publications, mais après tout il n'y a pas de date pour se faire plaisir. Quand il fait froid, on aime bien l'odeur des épices, dans un vin chaud ou dans un gâteau. Il me semble donc que ces petites merveilles sont bien de saison...

 

Les Leckerlis de Grand-Maman

 

Il vous faut :

 

125g d’amandes moulues

125g d’amandes grossièrement hachées

125g de noisettes moulues

125g de noisettes grossièrement hachées

450g de sucre en poudre

250g d’écorces d’oranges confites en petits dés

250g d’écorces de citrons confits en petits dés

1 cuillère à café de cannelle

2 cuillères à soupe de farine

2 cuillères à soupe de miel

4 blancs d’œufs

1 pincée de sel

 

Pour le glaçage…

150g de sucre glace

2 cuillères à café de kirsch

2 ou 3 cuillères à café de jus de citron

 

 

Mélanger tous les ingrédients de la recette avec les blancs en neige très ferme.

Laisser reposer toute une nuit ou plus c’est encore mieux.

Sur une plaque à pâtisserie, garnie de papier sulfurisé, abaisser la pâte sur 1cm d’épaisseur.

Préchauffer le four à 150°.

Faire cuire environ 20 minutes.

 

Préparer le glaçage en mélangeant intimement le sucre glace avec le kirsch et le jus de citron. Le glaçage doit s’étaler à la spatule sans être coulant.

 

Dès la sortie du four, glacer la surface, puis découper en carrés et laisser refroidir.

 

Les Leckerlis de Grand-Maman

 

imprimer la recette

 

  copyscape

 

 

Toutes les fiches à imprimer sont illustrées pour que vous puissiez réaliser un joli recueil de recettes.
Si vous voulez suivre l'actualité de ma cuisine, n'oubliez pas de vous inscrire à la rubrique  Avis de nouveaux articles !  

(Pour information, lors de votre inscription, cochez simplement la case concernant la publication des articles )

Je vous remercie pour vos visites et vos commentaires que je lis toujours avec beaucoup d'attention.

                                                         mamie caillou

Partager cet article

Repost0
21 janvier 2017 6 21 /01 /janvier /2017 06:50

 

Non, soyez sans crainte, je ne vais pas me lancer dans une reconversion à deux doigts de la retraite, mais ma curiosité naturelle et ma gourmandise légendaire m'ont naturellement dirigée vers cette pâte à brioche.

 

Pâte à brioche...la version CAP du futur pâtissier

 

Les viennoiseries du petit déjeuner sont un péché gourmand que l'on me pardonnera, mais avouez tout de même que l'odeur des croissants, des brioches ou des pains aux raisins a quelque chose d'irrésistible.

 

Pâte à brioche...la version CAP du futur pâtissier

 

J'aime particulièrement la brioche et la douceur de sa mie, son goût beurré et parfumé, mais aussi ses formes diverses et variées. Brioche à tête, brioche tressée, brioche des rois, brioche en forme d'escargots ou chinois, kanelbullar en Suède, schnekenkuchen en Allemagne, parfum fleur d'oranger, vanille, cannelle, tout est possible et si la brioche est une grande tradition française, elle a ses spécificités régionales...

 

En Alsace... le kouglof  ou Kougelhopf garni de raisins secs, moulé en couronne haute et torsadé.

 

 

Dans les Ardennes...le gâteau mollet ressemble au Kouglof alsacien. Il est toutefois plus riche en beurre avec une pâte à brioche plus aérée et cuit dans un moule en terre cuite.

 

 En Auvergne... la brioche de Gannat  au fromage blanc ou au gruyère, mais aussi la pompe fabriquée en général avec une sorte de pâte à brioche salée, qui comporte moins d’œufs que la brioche classique et dans laquelle le beurre est, totalement ou partiellement, remplacé par les grattons, résidus de viande et de graisse de porc fondus et dorés.
 

En Bretagne...le gochtial  est une spécialité née au XIXe siècle se rattache à cette tradition festive des pains-brioches, propre à la Bretagne, mais également le Pastéchou qui est une brioche du Finistère, élaborée au levain naturel, riche en pruneaux et raisins. Le Pastéchou se différencie des autres brioches par son façonnage en forme de chausson ou de pain plié.

 

 En Corse...la campanilis est une brioche aussi belle que bonne, elle est servie   à Pâques et elle est en forme de couronne. Elle porte des œufs durs qui sont au nombre des convives et maintenus par des morceaux de la pâte en croisillons.
 
En Franche-Comté...La papette est composée d’un disque de pâte à brioche surmonté d’une épaisse couche de crème pâtissière.
 
 
 En Ile de France...la brioche parisienne se présente avec 2 boules lisses et   régulières.
 

En Normandie... la gâche de Normandie à base de lait et beurre façonnée en forme de pain.

 

Dans les Pays de Loire... la gâche de Vendée en forme de pain, à la mie très serrée et préparée avec de la crème fraîche et la brioche vendéenne tressée à la main possède une texture aérée, filandreuse et fondante. cette dernière peut être parfumée au rhum, au cognac, à la fleur d'oranger et à la vanille naturelle.

 

En Picardie...le gâteau battu généralement dégusté à Pâques, est une spécialité de la Somme. Cette brioche, riche en beurre et en œufs, est cuite dans un moule à cannelé assez profond qui donne à ce dessert la forme d’une toque de cuisinier.

 

En Provence...le gibassié ou gibassier ou pompe à huile en forme de galette dont le corps gras est de l'huile d’olive légèrement fruitée.
 
 
En région Rhône-Alpes... la pogne en forme de couronne, parfumée à la fleur d'oranger et spécialité de la ville de Romans, mais aussi la brioche de Saint-Genix ronde, garnie de pralines rouges, originaire de Saint-Genix-sur-Guiers.
 

Dans les Vosges...la brioche vosgienne farcie de noisettes, de raisins secs et de poires séchées.

 

Dans le Nord... le cougnou de forme ovale, servi pour les fêtes de Noël.

 

 

Et chez nous, En Aquitaine... la brioche en forme de couronne servie pour la galette des Rois.

 

Pâte à brioche...la version CAP du futur pâtissier

 

La brioche est une pâtisserie en pâte levée, légère et gonflée plus ou moins riche en œufs et en beurre. La pâte à brioche remonte au Moyen-âge, c'est au XIXe siècle que les artisans-boulangers modifient la recette et la présentation en la tressant. C'est l'apparition de la brioche tressée, à base de farine, œufs et beurre parfumée à la fleur d'oranger ou à l'eau de vie avec ou sans crème fraîche.

 

Pour la pâte à brioche, version CAP du futur pâtissier...

 

Il vous faut :

 

500g de farine

10g de sel

50g de sucre en poudre

20g de levure de boulanger

6 oeufs

15cl de lait 1/2 écrémé

250g de beurre doux

 

Couper le beurre en petits dés et les mettre au frais.

Dans la cuve du robot mettre la farine, le sel et le sucre et mélanger avec le crochet.

Diluer la levure dans le lait tiède. Verser ce mélange sur la farine et commencer à battre à petite vitesse. Incorporer les oeufs et pétrir jusqu'à ce que la pâte se décolle des parois, puis faire de même avec le beurre très froid jusqu'à ce qu'il soit bien intégré à la pâte.

Débarrasser la pâte sur le plan de travail légèrement fariné, puis former une boule bien compacte et la remettre dans la cuve. Recouvrir la cuve d'un papier sulfurisé humide et laisser pousser au moins 1h.

Lorsque la pâte a doublé de volume, la rompre en tapant dessus afin de chasser les bulles de gaz carbonique créées par la levure.

Façonner la pâte de manière à obtenir soit une couronne, une brioche tressée ou  des brioches à tête.

 

 

Pâte à brioche...la version CAP du futur pâtissier

 

Façonnage des petites brioches à tête...

Lorsque la pâte a doublé de volume, la verser sur le plan de travail et la façonner en boudin.
Mettre la pâte au réfrigérateur pendant 2h pour qu’elle durcisse.

Lorsque la pâte est bien froide, la diviser en douze morceaux puis prélever sur chacun de ces morceaux 1/3 de pâte pour façonner la tête des brioches.

Rouler tous ces morceaux de pâte dans la paume des mains pour obtenir douze grosses boules et douze petites. Les placer au réfrigérateur.
Beurrer les moules à brioche.
Placer les corps de brioches dans les moules et faire un puits pour recevoir la tête.

Poser la boule qui servira de tête au milieu.
Laisser pousser ces petites brioches pendant 2h à température ambiante.

 

Préchauffer le four à 180°.
Lorsque les brioches ont doublé de volume, les dorer au jaune d’œuf à l’aide d’un pinceau.
Faire cuire environ 15 minutes.

 

Pâte à brioche...la version CAP du futur pâtissier

 

Façonnage de la couronne des rois...

Il faut avant tout incorporer à la pâte, en même temps que les oeufs, 1 cuillère à soupe de sirop parfumé fait avec : 100g de sucre + 1 verre à liqueur de cognac + 1 verre à liqueur d'eau de fleur d'oranger + les zestes d'une orange et d'un citron 

Lorsque la pâte a doublé de volume, la rompre en tapant dessus afin de chasser les bulles de gaz carbonique créées par la levure.

Façonner la pâte de manière à obtenir une couronne, la badigeonner d'un jaune d'oeuf, la saupoudrer de sucre en grains et la garnir de fruits confits, puis la laisser lever à nouveau 1h.

Préchauffer le four à 180°.

Faire cuire environ 20 minutes.

Laisser refroidir sur une grille.

 

Vous pouvez également coller les fruits confits sur la brioche après la cuisson à l'aide du sirop restant.

 

Pâte à brioche...la version CAP du futur pâtissier

 

Façonnage d'une brioche tressée à trois brins...

Diviser la pâte en trois pâtons de même taille. Former trois baguettes de même longueur en roulant la pâte avec la paume des mains. Disposer ces baguettes de pâte côte à côte en les espaçant un peu. Commencer à tresser. Mettre les deux extrémités en dessous de la tresse puis la disposer sur une plaque à pâtisserie garnie de papier sulfurisé. Badigeonner d'un jaune d'oeuf, saupoudrer de sucre en grains et laisser lever à nouveau 1h à température ambiante.

Préchauffer le four à 180°. Faire cuire environ 20 minutes, puis laisser refroidir sur une grille.

 

Pâte à brioche...la version CAP du futur pâtissier

 

imprimer la recette de la pâte à brioche

 

  copyscape

 

 

Toutes les fiches à imprimer sont illustrées pour que vous puissiez réaliser un joli recueil de recettes.
Si vous voulez suivre l'actualité de ma cuisine, n'oubliez pas de vous inscrire à la rubrique  Avis de nouveaux articles !  

(Pour information, lors de votre inscription, cochez simplement la case concernant la publication des articles )

Je vous remercie pour vos visites et vos commentaires que je lis toujours avec beaucoup d'attention.

                                                         mamie caillou

Partager cet article

Repost0