• : LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • : Vous trouverez dans ma cuisine des recettes pour toutes les occasions, souvent simples mais susceptibles de réjouir vos convives, souvenez vous toujours que les repas sont un moment de partage et de convivialité. Transmettre, c'est partager...
  • Contact

"La cuisine en héritage" pour mes enfants petits et grands...de l'amour en quelque sorte
 
Je dédie ce blog à
CÉCILE et LAURE, mes filles
puis à THÉO, LOLA
ANTONE
EVA et BAPTISTE
mes petits-enfants

Rechercher Sur Ce Blog...

Vous trouverez ICI ...















       

 

Recettes de Corse

Ma boite à Bredele...c'est ici ! Mes Chocolats aussi...

 

Noël
Mes Bredele
Noël et jours de fêtes
Mes Chocolats

 

Les Pâtes et Le Riz...c'est là !

vignettes pour les pâtes

Le riz en vignette

 

 

Pour vous faire plaisir, ou faire plaisir à quelqu'un qui vous est cher...

24 novembre 2017 5 24 /11 /novembre /2017 06:31

 

Coda alla vaccinara

C'est ainsi qu'à Rome on nomme ce plat, que l'on sert avec des rigatoni et du pecorino.

Dans son blog,  Un déjeuner de soleil , Edda en parle très bien et c'est elle qui a titillé mon palais avec cette recette.

 

Queue de bœuf à la romaine...

 

Je vous entends déjà.... c'est quoi ça ? de la queue de bœuf, quelle horreur !

la-Viande.fr

la-Viande.fr

 

Il faut dépasser la première impression pour se laisser séduire par le moelleux de cette viande qui fond en bouche.

Ce plat fait le bonheur des gourmets et fera, ce n'est pas négligeable, celui de votre porte-monnaie.

 

Queue de bœuf à la romaine...

 

Il vous faut, pour 5 ou 6 personnes :

 

1 queue de bœuf coupée en morceaux

1l de sauce tomate faite maison (ou 1 boite de tomates concassées)

1 tranche de poitrine de porc fraîche de 1cm d’épaisseur

4 branches de céleri bien fermes

2 verres de vin blanc sec

3 carottes

1 gros oignon jaune

2 gousses d’ail

1 pincée de piment (pour moi peperoncino)

1 bouquet garni

Huile d’olive

Sel

 

Dans une cocotte, faire dorer la poitrine de porc coupée en morceaux (comme des lardons), avec 4 cuillères à soupe d’huile d’olive. Ajouter les morceaux de queue de bœuf et les faire rissoler de tous les côtés.  

Ajouter l’ail, l’oignon émincé, les carottes et les branches de céleri coupées en rondelles, sans oublier le piment. Bien mélanger et laisser cuire environ 30mn à feu doux avant d’incorporer le vin blanc. Laisser mijoter 10 minutes, puis verser enfin la sauce tomate et ajouter le bouquet garni. Couvrir et laisser mijoter à feu très doux pendant au moins 4 heures.

Rajouter un peu d’eau en cours de cuisson si cela est nécessaire. La viande doit être moelleuse et se détacher de l’os. Saler en fin de cuisson.

Déguster avec des pâtes, mais il est préférable d'ôter les os avant le service.

Queue de bœuf à la romaine...

Ce plat qui se conserve très bien 2 ou 3 jours au frais, est encore meilleur réchauffé.

Queue de bœuf à la romaine...

 

Si, par hasard, vous avez des restes de viande, ils seront parfaits dans un parmentier et la sauce assaisonnera du riz ou accompagnera de façon magistrale, un risotto au safran, de la polenta ou même de la semoule.

Encore une fois, ces conseils nous viennent de la très célèbre Edda que je remercie mille fois pour ce voyage gourmand en Italie.

 

Queue de bœuf à la romaine...

 

imprimer la recette

 

 

  copyscape

 

 

Toutes les fiches à imprimer sont illustrées pour que vous puissiez réaliser un joli recueil de recettes.
Si vous voulez suivre l'actualité de ma cuisine, n'oubliez pas de vous inscrire à la rubrique  Avis de nouveaux articles !  

(Pour information, lors de votre inscription, cochez simplement la case concernant la publication des articles )

Je vous remercie pour vos visites et vos commentaires que je lis toujours avec beaucoup d'attention.

                                                         mamie caillou

Partager cet article

Repost0
4 novembre 2017 6 04 /11 /novembre /2017 06:58

 

Voilà c'est fini...Je ne vais plus devoir me lever pour aller travailler, une page se tourne, mais je regarde l'avenir avec sérénité car je sais que j'ai encore plein de choses à faire, de paysages à découvrir et de gens formidables à rencontrer.

Tout se temps libre me donne un peu le vertige et pourtant je sais que très vite je dirai, comme mes congénères, que je n'ai le temps de rien faire...ils sont bizarres ces retraités, vous ne trouvez pas ?

 

Un Brownie...pour un matin pas comme les autres !

 

Mais du temps, j'en trouverai toujours pour venir, sur ces pages, partager avec vous mes recettes.

Je commence d'ailleurs ma nouvelle vie sur ce blog, par une recette gourmande et très chocolatée.

 

Un Brownie...pour un matin pas comme les autres !

 

Le meilleur Brownie du monde et de l'univers, c'est ainsi qu'il est nommé sur le blog  C'est ma fournée  et, même si je n'ai pas une expérience extraordinaire en Brownie, je dois dire que j'ai été conquise.

Je vous laisse découvrir cette petite merveille qui, je le pressens, ne tardera pas à régaler vos convives. Une petite crème anglaise fera de lui un dessert de Roi.

Pour être certain d'une réussite sans faille, le grand Christophe Michalak conseille d'utiliser un cercle (non beurré), une cuisson très douce et surtout de ne pas blanchir les œufs et le sucre afin d'obtenir un gâteau plus dense. J'ai suivi presque suivi ses conseils, sauf un, j'ai utilisé le moule tablette de chez Guy Demarle .

 

Un Brownie...pour un matin pas comme les autres !

 

Il vous faut, pour un cercle de 20cm de diamètre ou un moule carré de 20cm de côté :

 

200g de chocolat noir

150g de beurre demi-sel

100g de vergeoise blonde

3 œufs

100g de fruits secs (noix de pécan, noix du brésil, noisettes et pistaches)

50g de farine

 

Préchauffer le four à 150° (chaleur tournante).

Déposer le moule sur une plaque à four perforée.

Faire fondre ensemble le beurre et le chocolat et bien mélanger.

Fouetter quelques secondes les œufs entiers et la vergeoise, sans blanchir, puis ajouter le mélange chocolat/beurre. Mélanger à l'aide d'une maryse, puis incorporer doucement la farine tamisée.

Incorporer enfin les fruits secs torréfiés et grossièrement concassés.

Verser la pâte dans le moule et faire cuire exactement 25 minutes, le gâteau doit être légèrement tremblotant au centre.

Laisser refroidir le Brownie avant de le démouler.

Patience !!!!!

 

Un Brownie...pour un matin pas comme les autres !

 

imprimer la recette

 

 

  copyscape

 

 

Toutes les fiches à imprimer sont illustrées pour que vous puissiez réaliser un joli recueil de recettes.
Si vous voulez suivre l'actualité de ma cuisine, n'oubliez pas de vous inscrire à la rubrique  Avis de nouveaux articles !  

(Pour information, lors de votre inscription, cochez simplement la case concernant la publication des articles )

Je vous remercie pour vos visites et vos commentaires que je lis toujours avec beaucoup d'attention.

                                                         mamie caillou

Partager cet article

Repost0