• : LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • : Vous trouverez dans ma cuisine des recettes pour toutes les occasions, souvent simples mais susceptibles de réjouir vos convives, souvenez vous toujours que les repas sont un moment de partage et de convivialité. Transmettre, c'est partager...
  • Contact

"La cuisine en héritage" pour mes enfants petits et grands...de l'amour en quelque sorte
 
Je dédie ce blog à
CÉCILE et LAURE, mes filles
puis à THÉO, LOLA
ANTONE
EVA et BAPTISTE
mes petits-enfants

Rechercher Sur Ce Blog...

Vous trouverez ICI ...















       

 

Recettes de Corse

Ma boite à Bredele...c'est ici ! Mes Chocolats aussi...

 

Noël
Mes Bredele
Noël et jours de fêtes
Mes Chocolats

 

Les Pâtes et Le Riz...c'est là !

vignettes pour les pâtes

Le riz en vignette

 

 

Pour vous faire plaisir, ou faire plaisir à quelqu'un qui vous est cher...

13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 20:24
 
 
Blog de mariecaillou :LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU, Confiture de Bigarades...

 

...ou si vous préférez, confiture d'oranges amères.

Si vous voulez en savoir plus sur le bigaradier et ses fruits, cliquez ici.

De nos séjours en Andalousie nous ramenons toujours du jambon de Trevelez, du chorizo, du lomo....Mais ce que je préfère par dessus tout ce sont les oranges, amères ou douces et les citrons.

L'odeur de ces fruits fraîchement cueillis est incomparable et c'est un  plaisir formidable que de les transformer en une marmelade ensoleillée.

Pour la recette je fais confiance à Odile Godard

Son livre est pour moi une vraie référence:

 

                           "Cuisine d'amour en méditerranée"

 

Il vous faut:

Pour 1kg de pulpe de bigarades

2 litres d’eau

Faire macérer 24h, dans une bassine à confiture, la pulpe des fruits avec deux litres d’eau.

Il faut enlever le zeste des oranges (la peau orange), garder la peau blanche et couper les oranges en tranches très très fines.

Après macération, mettre la bassine sur le feu et laisser cuire 30 minutes.

Peser la marmelade ainsi obtenue et ajouter

1kg de sucre cristallisé par kg de marmelade

Remettre sur le feu et laisser cuire 1 heure.

Vérifier que la marmelade se gélifie en refroidissant. Pour cela, mettre un peu de marmelade sur une assiette et attendre qu’elle refroidisse.

Si le résultat est satisfaisant, chauffer à nouveau le mélange pour le mettre dans les pots.

Dans le cas contraire, faire cuire quelques minutes de plus.

 

                         

 

 Je préfère remplir les pots lorsque la confiture est bouillante puis fermer avec le couvercle et retourner les pots à l’envers.

 

Michel du Pays Catalan nous dit....

 

" Pour le pot renversé, ça n'est pas pour créer le vide puisque justement en le renversant il n'atteint plus le couvercle, mais c'est pour "stériliser" l'air qui reste enfermé... un peu comme quand certain enflamment un coton imbibé d'alcool juste avant de fermer.
Pour faire le vide, au contraire il faut laisser le pot à l'endroit, et remplir avec de la confiture bien bouillante, l'air chaud est plus "large" que son espace disponible, il sort par pression sur le caoutchouc du couvercle , petit à petit, et en refroidissant il se contracte entrainant le couvercle avec lui, ce qui le ferme de façon hermétique, jusqu'au "plop ! à l'ouverture... voilà une explication grossière de cette manip que nos anciens ont toujours fait sans trop en expliquer les raisons physiques...."

 

Merci Michel !
 

                                  

 Odile Godard ajoute 1 citron dans cette marmelade mais j'ai préféré ne pas suivre ce conseil...pour une question d'amertume.

 

Partager cet article

Repost0
15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 19:24
Blog de mariecaillou :LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU, Pâte de coing

 

Avez vous déjà dégusté du manchego avec de la pâte de coing ?

...c'est un peu comme si vous dégustiez un bon fromage de brebis des pyrénées avec de la confiture de cerises noires !

Disons que le manchego et la pâte de coing sont aux Catalans  ce que le brebis des pyrénées et la confiture de cerises noires sont aux basques.

L'un et l'autre sont délicieux...mais comme j'aime beaucoup la pâte de coing avec le fromage, notamment le roquefort, j'ai décidé de vous donner la recette que je préfère.

Il n'y a aucune difficulté dans la réalisation de cette friandise, vous obtiendrez une délicieuse pâte de fruits...à déguster avec ou sans fromage.

 

Il vous faut :

- des coings
- du sucre cristallisé
- 1 citron
- 1 gousse de vanille

 Laver les coings pour enlever la peluche, ne pas les peler, couper les fruits en morceaux, garder les pépins. Mettre les pépins dans une mousseline (tissu léger).
Mettre les fruits et la mousseline dans une cocotte, recouvrir d'eau et cuire 30 mn.
Égoutter les fruits et les passer au moulin à légumes.
Peser la purée obtenue et la même quantité de sucre, remettre la purée dans la cocotte avec le sucre, le jus du citron et la gousse de vanille fendue en deux.
Faire cuire au moins 30 minutes en remuant constamment.

Verser la pâte sur du papier sulfurisé et l’étaler sur une épaisseur de 2 à 3cm.
Laisser sécher la pâte quelques jours puis la conserver dans un récipient hermétique au réfrigérateur.
Vous pouvez faire des rectangles de pâte de fruit et les enrober de sucre cristallisé.

Les quantités de fruits sont au choix mais si vous obtenez 1kg de pulpe, il vous faudra 1kg de sucre. Vous pouvez garder l'eau de cuisson des Coings pour faire de la gelée

                                   imprimer la recette  

Partager cet article

Repost0