• : LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • : Vous trouverez dans ma cuisine des recettes pour toutes les occasions, souvent simples mais susceptibles de réjouir vos convives, souvenez vous toujours que les repas sont un moment de partage et de convivialité. Transmettre, c'est partager...
  • Contact

"La cuisine en héritage" pour mes enfants petits et grands...de l'amour en quelque sorte
 
Je dédie ce blog à
CÉCILE et LAURE, mes filles
puis à THÉO, LOLA
ANTONE
EVA et BAPTISTE
mes petits-enfants

Rechercher Sur Ce Blog...

Vous trouverez ICI ...















       

 

Recettes de Corse

Ma boite à Bredele...c'est ici ! Mes Chocolats aussi...

 

Noël
Mes Bredele
Noël et jours de fêtes
Mes Chocolats

 

Les Pâtes et Le Riz...c'est là !

vignettes pour les pâtes

Le riz en vignette

 

 

Les recettes Weight Watchers... de Korinne

 

images.jpg

21 janvier 2022 5 21 /01 /janvier /2022 06:19

 

Cette merveille, joliment enrubanée et si délicatement parfumée, mérite sa place au rang des stars des brioches.

  

Le Panettone...voilà mon péché mignon, avant, pendant et après les fêtes !

 

Le Panettone nous vient d'Italie, plus précisément côté Lombardie et Piémont, mais les pâtissiers siciliens maîtrisent sa fabrication à la perfection, je ne vous étonnerai pas si je vous dis que là-bas les pistaches sont incontournables. Dans cette brioche étonnante de par sa gourmandise et sa légèreté, on trouve des raisins secs, des oranges confites, des pépites de chocolat et bien d'autres trésors qui varient selon l'inspiration du pâtissier. 

Il existe des moules à Panettone, mais vous pouvez, comme je l'ai fait pour l'occasion, faire un peu de bricolage. J'ai utilisé un moule rond assez haut (style moule à flan) et je l'ai rehaussé avec une bande de papier sulfurisé de manière à ce que mon Panettone puisse se développer en hauteur. C'est simple et ça fonctionne ! 

 

Le Panettone...voilà mon péché mignon, avant, pendant et après les fêtes !

 

C'est Manue du blog  Hum ça sent bon !  qui m'a donné l'envie de m'y essayer. Je ne suis pas mécontente du résultat, pour ce qui est du goût, il est top, pour l'aspect on peut faire mieux, mais je n'ai pas dit mon dernier mot !

 

Il vous faut :

 

180 ml de lait

20 g de levure fraiche de boulangerie

400 g de farine T55

60 g de sucre en poudre

1 œuf entier

1 cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger

1 cuillère à soupe de rhum brun

80 g de beurre

60 g de raisins secs

30 g de dés d’oranges confites

30 g de pépites de chocolat noir

 

Mettre à tremper les raisins secs dans le rhum.

Faire tiédir le lait et y incorporer la levure.

Dans la cuve du robot mettre la farine, le sucre, l’œuf battu et l’eau de fleur d’oranger. Il faut bien mélanger avant d’incorporer le lait additionné de levure. Pétrir pendant au moins 5 ou 6 minutes.

Lorsque la pâte commence à se décoller des parois, incorporer le beurre froid coupé en morceaux tout en continuant à pétrir. On doit obtenir une pâte lisse.

Ajouter enfin les raisins, les oranges et les pépites de chocolat. Pétrir rapidement, juste pour mélanger le tout, puis laisser lever la pâte à l’abri des courants d’air, jusqu’à ce qu’elle double de volume (1h/1h30’).

 

Le Panettone...voilà mon péché mignon, avant, pendant et après les fêtes !

Déposer la pâte sur le plan de travail fariné, la dégazer et former une boule à déposer dans le moule. Laisser lever à nouveau environ 1 heure.

Le Panettone...voilà mon péché mignon, avant, pendant et après les fêtes !

Préchauffer le four à 180° C.

Faire cuire entre 30 et 40 minutes. Vérifier la cuisson avec une longue pique en bois par exemple.

Démouler et laisser refroidir sur une grille, puis saupoudrer de sucre glace.

 

Le Panettone...voilà mon péché mignon, avant, pendant et après les fêtes !

 

Il ne vous reste plus qu'à déguster cette délicieuse brioche, à l'heure du thé ou, à le servir pour accompagner une salade de fruits. 

 

Le Panettone...voilà mon péché mignon, avant, pendant et après les fêtes !

 

Encore une petite photo pour le plaisir !

 

Le Panettone...voilà mon péché mignon, avant, pendant et après les fêtes !

 

imprimer la recette

 

Toutes les fiches à imprimer sont illustrées pour que vous puissiez réaliser un joli recueil de recettes.
Si vous vous sentez bien dans ma cuisine et que vous avez envie de revenir, je vous invite à vous abonner à la rubrique "Avis de nouveaux articles" afin d'être informé de la parution de chaque nouvelle recette

Je vous remercie pour vos visites et vos commentaires qui me sont précieux et que je lis toujours avec beaucoup d'attention.

...à bientôt !

                                                         mamie caillou

 

Mentions légales

les textes et les images sont– sauf mention contraire – la propriété exclusive du blog " La cuisine de mamie caillou" et de son administrateur. Ils ne peuvent en aucun cas être utilisés sans un accord écrit préalable.

Partager cet article

Repost0
12 novembre 2021 5 12 /11 /novembre /2021 06:15

 

Quand une auvergnate veut préparer des bourriols il faut qu'elle trouve du petit lait (lactosérum). Ce n'est pas chose facile, même si on vous dit que cela peut s'acheter...Je veux bien, mais où ?

Je n'ai trouvé qu'une solution, le fabriquer !

Pour ce faire, l'idée m'est venue de préparer des faisselles et du même coup, de récupérer le petit-lait suite à l’égouttage de ces délicieuses préparations lactées.

 

Mes faisselles au lait cru...pour le fromage, mais surtout pour le petit-lait !

 

 La faisselle est un fromage frais qui ne subit pas d'affinage et qui porte le même nom que le contenant perforé dans lequel elle est réalisée, j'ai d'ailleurs récupéré les contenants de faisselles précédemment achetées.

Vous pouvez trouver tout le matériel nécessaire à la fabrication des fromages et bien d'autres choses encore chez Tompress. C'est une mine d'or pour la cuisine et les cuisiniers !

J'ai trouvé sur le site Tompress la recette que je partage avec vous aujourd'hui.

 

Ces faisselles se déguste de diverses façons, à peine égouttées ou bien dans de nombreuses préparations culinaires où elles apportent une délicieuse note de fraîcheur.  

 

Si vous voulez obtenir de bonnes faisselles, il faut impérativement utiliser du bon lait entier et l'idéal sera le lait cru.
Vous vous doutez bien que le lait doit cailler et c'est là qu’intervient la présure.
Pour ne rien vous cacher, j'ai acheté la présure chez Grand Frais. Cependant, pour en avoir déjà acheté dans une pharmacie, j'ai constaté qu'il existe plusieurs "formules" et donc la quantité utilisée sera variable en fonction du produit (vérifier la notice d'emploi).


Il vous faut, pour 4 faisselles individuelles :

 
1 litre de lait entier et cru
10 à 12 gouttes de présure du Bon Fermier


Faire chauffer le lait à environ 40°C, puis incorporer, hors du feu, la présure. Bien mélanger et laisser reposer couvert d'un linge et à température ambiante 18 à 24 heures. Durant ce processus, les protéines du lait vont s'amalgamer pour donner le caillé, qui au fur et à mesure de sa formation, va se recouvrir d'une partie liquide : le petit-lait (lactosérum).
Quand le caillé est formé, il contient à l'intérieur du petit-lait, l'entailler à l'aide d'un couteau pour que le petit-lait s'échappe.
Déposer les faisselles (le contenant) dans un plat assez haut et les remplir de caillé.

Récupérer régulièrement le petit-lait au fur et à mesure qu'il s'écoule dans le plat et compléter en ajoutant petit à petit du caillé jusqu'à ce que chaque faisselle soit bien remplie.
Placer le plat, couvert d'un film étirable alimentaire, au réfrigérateur et laisser les faisselles s'égoutter jusqu'à obtenir la consistance souhaitée.  

 


Les déguster sans trop tarder, avec plus ou moins de petit-lait...

 

 

...et accompagnées de confiture, de miel, de fruits, ou tout simplement de crème fraiche liquide et de sucre.

 

La version salée avec quelques herbes aromatiques, une pointe d'ail, du sel et du poivre est également très agréable.
 
Mais attention, elles ne se conservent pas plus de 5 jours.   
 
 


 

On en arrive à présent à ce liquide jaune-verdâtre, composé d'environ 94% d'eau, de sucre (lactose), de protéines et de très peu de matières grasses... Le petit lait.

Surtout ne jetez pas le petit-lait, gardez-le au frais dans une bouteille, mais pas plus de 5 jours sinon vous devez le le congeler pour l'utiliser plus tard.
Il vous servira pour :
- ensemencer vos prochains fromages,
- remplacer l'eau ou le lait pour réaliser du pain, mais aussi pour des brioches, des pains ou des crêpes,
- être utilisé pour faire cuire des pâtes ou des pommes de terre,
- s'utiliser dans une sauce béchamel, un potage...     

Perso il va tout droit dans ma pâte à bourriols mais ça c'est une autre histoire.....


 
Délicieux nuage de fromage frais...

Délicieux nuage de fromage frais...

 

imprimer la recette

 

Si vous vous sentez bien dans ma cuisine et que vous avez envie de revenir, je vous invite à vous abonner à la rubrique "Avis de nouveaux articles" afin d'être informé de la parution de chaque nouvelle recette

Je vous remercie pour vos visites et vos commentaires qui me sont précieux et que je lis toujours avec beaucoup d'attention.

...à bientôt !

                                                         mamie caillou

 

Mentions légales

les textes et les images sont– sauf mention contraire – la propriété exclusive du blog " La cuisine de mamie caillou" et de son administrateur. Ils ne peuvent en aucun cas être utilisés sans un accord écrit préalable.

Partager cet article

Repost0