• : LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • : Vous trouverez dans ma cuisine des recettes pour toutes les occasions, souvent simples mais susceptibles de réjouir vos convives, souvenez vous toujours que les repas sont un moment de partage et de convivialité. Transmettre, c'est partager...
  • Contact

"La cuisine en héritage" pour mes enfants petits et grands...de l'amour en quelque sorte
 
Je dédie ce blog à
CÉCILE et LAURE, mes filles
puis à THÉO, LOLA
ANTONE
EVA et BAPTISTE
mes petits-enfants

Rechercher Sur Ce Blog...

Vous trouverez ICI ...















       

 

Recettes de Corse

Ma boite à Bredele...c'est ici ! Mes Chocolats aussi...

 

Noël
Mes Bredele
Noël et jours de fêtes
Mes Chocolats

 

Les Pâtes et Le Riz...c'est là !

vignettes pour les pâtes

Le riz en vignette

 

 

Retrouvez moi sur...

23 octobre 2020 5 23 /10 /octobre /2020 05:10

 

Derrière ce nom un peu barbare se cache un mets délicieux, emblématique de la cuisine basque.

 

Axoa de veau...parce que cette année il n'y aura pas de fête du piment à Espelette et que c'est bien dommage !

 

La cuisine basque a la rudesse des montagnes de son pays, la douceur de ses vallées et la fougue des vagues de l'océan qui viennent fracasser la côte sauvage.

 

Axoa de veau...parce que cette année il n'y aura pas de fête du piment à Espelette et que c'est bien dommage !
Axoa de veau...parce que cette année il n'y aura pas de fête du piment à Espelette et que c'est bien dommage !

 

L'axoa, que l'on prononce achoa, est un émincé de veau cuisiné avec du jambon de Bayonne

 

 

des piments doux du pays basque

 

 

et relevé de piment d’Espelette.

 

 

 

Ce plat était traditionnellement servi les jours de marché à Espelette et le village fête cette spécialité chaque année au mois de mai.

Si une visite d'Espelette avec ses célèbres piments vous tente, c'est ici !

 

 

7.JPG

 

 

Cette année, point de fête, ni pour l'axoa, ni pour les piments, alors pour se consoler...on rissole, on mijote et on se régale !

 

 

4.JPG

 

le secret de la réussite de ce plat tient en la découpe au couteau de la viande de veau, mais dans l'ensemble, cette recette est très facile à réaliser. Elle a l'avantage de pouvoir être cuisinée la veille et d'ailleurs, elle n’en sera que meilleure.

 

Axoa de veau...parce que cette année il n'y aura pas de fête du piment à Espelette et que c'est bien dommage !

 

L'axoa supporte également très bien la stérilisation, ce qui en fait un plat que l'on peut cuisiner en plus grande quantité pour pouvoir le déguster tout au long de l'année, au gré de ses envies.

 

 

C'est simple, c'est bon, c'est pratique, que demander de plus ?

Allez vite on passe en cuisine !

 

Axoa de veau...parce que cette année il n'y aura pas de fête du piment à Espelette et que c'est bien dommage !

 

 

Il vous faut, pour 4 personnes :

 

800g de veau (épaule ou morceaux à blanquette)

200g de jambon de Bayonne

10 piments doux du pays basque (verts)

2 poivrons rouges

2 tomates bien mûres

1 oignon

3 gousses d'ail

1 bouquet garni

40cl de fond de veau

10cl de vin blanc sec

Huile d'olive

Sel

1 cuillère à café de piment d'Espelette

1kg de petites pommes de terre à chair ferme

 

Détailler le veau en lanières, puis en petits morceaux et le faire revenir dans une sauteuse avec un trait d'huile d'olive pendant 5 bonnes minutes. Le réserver au chaud.

Dans une grande cocotte, faire revenir dans l'huile d'olive, l'oignon émincé avec les piments et les poivrons épépinées et coupés en petits dés.

 

 

Sur feu doux, ajouter dans la cocotte le jambon coupé en petits dés, le mélanger aux légumes, puis lorsque ces derniers sont bien tendres remettre le veau dans la cocotte avec l'ail écrasé, le fond de veau...

 

 

...Le vin blanc, les tomates pelées, épépinées et coupées en quatre et le bouquet garni. Couvrir et enfourner à 180°C pour environ 1 heure.

Pendant ce temps faire cuire des pommes de terre à l'eau pendants 20/25 minutes et les réserver. Les mettre dans la cocotte 15 minutes avant la fin de cuisson de l'axoa.

Goûter la préparation avant de la saler (le jambon étant salé, la prudence est conseillée) et saupoudrer de piment d'Espelette au dernier moment.

 

 

Servir bien chaud, directement dans la cocotte, car c’est un plat qui doit rester rustique et convivial.

 

 

Bon appétit !

 

Axoa de veau...parce que cette année il n'y aura pas de fête du piment à Espelette et que c'est bien dommage !

imprimer la recette

 

Toutes les fiches à imprimer sont illustrées pour que vous puissiez réaliser un joli recueil de recettes.
Si vous vous sentez bien dans ma cuisine et que vous avez envie de revenir, je vous invite à vous abonner à la rubrique "Avis de nouveaux articles" afin d'être informé de la parution de chaque nouvelle recette

Je vous remercie pour vos visites et vos commentaires qui me sont précieux et que je lis toujours avec beaucoup d'attention.

...à bientôt !

                                                         mamie caillou

 

Mentions légales

les textes et les images sont– sauf mention contraire – la propriété exclusive du blog " La cuisine de mamie caillou" et de son administrateur. Ils ne peuvent en aucun cas être utilisés sans un accord écrit préalable.

Partager cet article

Repost0

commentaires

E
Bonsoir,<br /> J'avais conservé cette recette que j'ai faite aujourd'hui merci car on s'est régalés, je pense en refaire très bientôt avec mes enfants. Merci de nous en avoir fait profiter
Répondre
I
Hummm, j'en savoure à chaque fois que je vais à Anglet chez ma soeur ....
Répondre
L
J'adore ce plat avec cette viande fondante à souhait; bises.
Répondre
N
Un plat plein de saveurs comme je les aime.<br /> A bientôt
Répondre
S
hummmm j'adooooore ce plat!!! bisous
Répondre
C
Tes photos sont superbes et ton axoa bien appétissant !
Répondre
M
Bonsoir Mamie Caillou. Le Pays Basque et ses bons petits plats dont l'axoa, nous adorons. Nous y avons été plusieurs fois et notamment à Espelette, avec ses murs blancs et ses piments accrochés. Les chocolats de chez Anton, quel régal. Moi je fais de l'axoa de temps en temps, mais pas au four.. La prochaine fois j'essaie votre recette. Dommage que toutes ces fêtes soient annulées. Pourvu que cela ne dure pas trop longtemps et pourtant cela semble parti pour. Bon week-end et toutes mes amitiés.
Répondre
R
Merci pour le partage, au plaisir de vous voir sur mon blog. https://romane-bebe.blogspot.com/
Répondre
N
Ho quel dommage pour la fête du piment ! J'adore ça ! J'ai découvert l'axoa lors d'un week-end aux fêtes de Bayonne, c'est trop bon ! Bisous
Répondre
A
bonjour<br /> je suis votre blog depuis plusieurs années (le seul, car je n'aime pas cuisiner...!) et basque d'adoption, ( depuis 60 ans et mariée à un basque) je me permets de vous écrire pour la 1ere fois!!<br /> La recette -transmise par ma belle mère, - est proche de la votre , avec quelques variantes:<br /> -pas de tomate<br /> - cuisson à la cocotte (et non au four)<br /> -pas de tomate<br /> Comme quoi , chaque plat a ses variantes....je vais essayer la votre, pour changer!<br /> j'en fait souvent pour mes invités qui , bien sûr, se régalent. A faire comme vous le conseillez, la veille.<br /> Se congèle également trés bien, à condition de ne pas y mettre les p. de terre.<br /> merci pour toutes vos recettes que je fais à mon rythme...<br /> Dimanche se sera le clafoutis de Hambourg!!
Répondre
H
Comment résister à cette poétique présentation de la cuisine basque. C'est aussi joliment dit que c'est, certainement, délicieux. J'ai beaucoup aimé le pays basque, découvert au cours de vacances lointaines maintenant et moi, l'Alsacienne, j'ai trouvé bien des points de comparaison avec les Basques, si fiers de leur pays. Je vais donc réaliser ce plat avec beaucoup de plaisir, en espérant trouver les bons piments verts chez moi, à Strasbourg, ce qui n'est pas vraiment garanti. Mais ce sera sans doute bon quand même. Merci pour toutes ces recettes, qui me font toutes envie et souvent voyager, et aussi leur belle présentation.
Répondre
M
Pour répondre au commentaire ci-dessous…<br /> Chère Carole,<br /> La cuisine est aussi une affaire de goûts, de famille et de partage, il peut y avoir des variantes qui ne gênent que les soi-disant puristes qui pensent avoir en leur possession le graal. Votre recette est certainement très bonne mais mieux présentée elle aurait pu être excellente ! un soupçon de complaisance, une pointe de gentillesse et un bonjour pour couronné le tout lui auraient donné ce qui lui manque en convivialité. Bonne journée
M
merci Hélène pour ce retour très sympathique !
C
Epaule de veau hachee gros , Pas de tomates , pas de vin blanc, piment vert et rouge ( pas de poivron ) et surtout un os de veau avec du cartilage pour lier la sauce...sel de salies de bearn et piment espelette...échalote et ail talon de jambon ou ventrche seche ...
L
Nous sommes allés au Pays Basque il y a pratiquement une dizaine d'années. J'y avais découvert ce plat qu'on a particulièrement apprécié et que je fais parfois. On s'en régale toujours. Et ce piment d'Espelette revient très souvent dans ma cuisine il épice de façon subtile. J'ai beaucoup aimé ma balade au pays Basque et à Espelette avec ces piments accrochés aux façades. Bel article chez toi.
Répondre
I
Je suis allée à Espelette, grâce au poème de Prévert " dans ma maison qui n'est pas ma maison " où il parle " des piments rouges sur un mur blanc " ça me faisait rêver <br /> Tes photos réveillent ce souvenir, et l'axoa aussi bien sûr, servi dans les assiettes rayées caractéristiques !
Répondre
B
Un plat que j'aime beaucoup. Je pense aux producteurs de piment à Espelette... J'espère qu'ils tiendront le coup durant cette période difficile.
Répondre