• : LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • : Vous trouverez dans ma cuisine des recettes pour toutes les occasions, souvent simples mais susceptibles de réjouir vos convives, souvenez vous toujours que les repas sont un moment de partage et de convivialité. Transmettre, c'est partager...
  • Contact

"La cuisine en héritage" pour mes enfants petits et grands... . de l'amour en quelque sorte

 

Je dédie ce blog à
THEO, LOLA
et ANTONE

Rechercher Sur Ce Blog...















 

Les Pâtes...c'est ici !

 

vignettes pour les pâtes

Le Riz...c'est là !

 

Le riz en vignette

Les recettes Weight Watchers... de Korinne

 

images.jpg

Vous voulez éditer votre propre livre de cuisine ou votre album de photos ! Je vous conseille...

     

6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 06:14

  Actus ruban cancer

 

Ce mois sera définitivement rose pour moi, car d'une part c'est le mois de mon anniversaire mais d'autre part et surtout ce mois est dédié à la lutte contre le cancer du sein.

J'encourage vivement toutes les femmes à participer à ce dépistage qui peut sauver bien des vies.

Pour la sixième année consécutive, l’Institut National du Cancer met en place, en lien avec le ministère chargé de la Santé et l’Assurance Maladie, un dispositif d’information pour inciter les femmes âgées de 50 à 74 ans à participer au programme national de dépistage du cancer du sein.

 

 

 

Actus ruban cancer

   

 Bordeaux se mobilise  comme beaucoup d'autres villes de France. 

 

  Actus ruban cancer

 

 

Je ne vais pas vous raconter ma vie, ça n'aurait aucun intérêt, par contre mon expérience peut peut-être aider les femmes qui affrontent cette maladie.

Par deux fois j'ai dû faire face à l'inquiétude des examens, à l'angoisse des résultats et au choc du diagnostic, je ne suis pas loin de croire que c'est l'étape la plus dure.

Bien entendu viennent ensuite les opérations, les traitements, les soins... tout cet arsenal médical mis en place pour que vous alliez mieux.

Le corps est pris en charge par la médecine mais votre esprit et votre coeur battent au rythme de la maladie.

 

Comment dire ? Comment expliquer à ceux qui ne sont pas passés par là ?

C'est un tsunami qui vous submerge, qui vous fait perdre pied, votre gorge se serre, vous ne comprenez pas ce qui vous arrive, vous basculez dans un monde étranger qui vous fait peur et une idée vient très vite, celle de la mort...vais-je mourir docteur ?...

Les jours qui suivent, vos nuits sont très courtes et seule face à votre réalité, vous voyez défiler votre vie, la nuit j'ai souvent cherché la main de celui qui m'accompagne et je ne compte pas les nuits blanches qu'il a passé à m'écouter.

Puis un matin vous vous réveillez en vous disant je vais me battre. 

Chaque malade est unique et il y a autant de cancers qu'il y a de malades mais aujourd'hui j'ai la certitude que c'est un combat que l'on ne peut mener tout seul. 

 

Dix années séparent ces deux expériences, expériences dont je me serai volontiers passée.

La première m'a anéantie, laminée, détruite moralement. J'ai, comme je vous l'ai expliqué, basculé dans un monde dont on ne revient pas vraiment. Vous êtes définitivement différent même lorsque vous êtes guéri.

Se dire que rien ne sera plus jamais comme avant, ce n'est pas une pilule facile à avaler, par contre je n'en retiens aujourd'hui que les côtés positifs.

L'an dernier, j'ai remis ça et contrairement à toute attente, mon entourage, je le crois, a été stupéfait de l'énergie que j'ai trouvé en moi pour affronter cette nouvelle épreuve.

 

Il faut s'accrocher à la vie, à ceux qui vous entourent, à ceux qui vous aiment.

 

Mon salut, je le dois aux miens, à la force de leur amour mais aussi à l'amitié témoignée par mes amis, mes collègues, ceux qui font partie de mon quotidien.

Malade on est encore plus sensible à la main qui se tend et qui vous dit... je suis là, bats toi.

 

Aux malades, je dirai, regardez devant vous, le monde est beau et la vie vous attend. Cette épreuve est terrible et il ne faut pas cacher ses peurs ni ses angoisses, vous avez le droit d'avoir mal et de le dire. Vous avez le droit de pleurer, les larmes sont les messagères des peines et de la tristesse... Mais pas de honte à les laisser couler, elles racontent bien des choses, je ne me souviens plus du nom de l'auteur de cette phrase mais je la trouve tellement vraie.

 

Aux familles, aux amis, je dirai, ne lâchez pas la main de celui qui a mal et comme me l'a dit si justement quelqu'un qui m'est très cher...

"Ce qui ne vous a pas tué, vous a rendu plus fort mais mer..Qu'est-ce que ça fait mal !"

 

Aux lecteurs et lectrices de ce billet, je dirai, ça n'arrive pas qu'aux autres alors soyez vigilants et pris assez tôt le cancer peut être vaincu...!

 

 

Actus ruban cancer

 

   mamie caillou

 

 

 

Partager cet article

Publié par mamie caillou - dans BAVARDAGES
commenter cet article

commentaires

Mona 04/11/2010 00:01


c'est un très beau témoignage...sincère et plein d'espoir, merci !


annie 12/10/2010 14:02


je suis une fidele de votre blog et c'est la premiere fois que je laisse un commentaire mais le sujet m'a vivement interpelé :je me suis reconnnue et je suis bien d'accord avec vous,on ne resort
pas indemne de ce long voyage.....
après tout ce chemin semé d'embuches,je ne serais plus jamais comme avant,mais,bien que fatiguée,je me sens plus forte qu'avant
la maladie m'a donné la force d'avancer toujours et encore,c'est un combat de tous les jours mais je ne baisse pas les bras
ma famille m'a soutenue avec tout son amour,et les amis....certains ont pris la fuite....quelle deception!!!
bien amicalement et bon courage


bouilloirebavarde 10/10/2010 15:35


Quel billet délicat et plein de courage, ma soeur vis un peu le même chose, en octobre elle doit passerde nouveau une série d'examens et nos souffles sont pendus aux résultats elle a eu aussi
beaucoup de force et de courage mais si cela devait recommencer je ne sais pas comment elle réagirait.
merci pour ce billet très personnel mais qui donne envie d'y croire.
bon dimanche


Tiuscha 08/10/2010 12:09


Très beau témognage, émouvant mais tellement de bon conseil, merci !


delphcotecuisine 07/10/2010 16:06


merci, je ne peux rester insensible a cette cause et a ton temoignage ayant une tante tres proche et a peine plus agée que moi qui lutte depuis presque 3 ans contre 2 autres cancers apres avoir
vaincu il y 5 ans le cancer du sein
tendres bises
Delphine


prunelle 06/10/2010 21:53


comme c'est touchant mamie caillou !
j'ai mon ordonnance et c'est le moment du dépistage pour moi ... j'imagine bien ce tsunami quand je pense au stress que je vis quand l'examen est fait et que j'attends que le radiologue vienne me
donner le résultat ! je me dis " si ça tombe dans 5 mn ma vie bascule et Dieu que j'ai peur ..."


marie 06/10/2010 10:10


Moi ma fille est passée par là il y a huit ans, c'est pire qu'un tsunami qui nous submerge d'abord pour elle puis moi sa maman, plus jamais la vie ne sera la même, on vit au rythme des contrôles
réguliers ; merci MamiCaillou pour ce message de partage


ManueB 06/10/2010 08:58


Ton message est très touchant, il y a quatre ans une copine est décédée du cancer du sain en laissant deux petits... C'est dur... J'y pense encore.....

Allons voir le médecin dès que l'on a un doute !!!

bonne journée
manue


michelle 06/10/2010 08:04


merci pour ton petit mot sur le cancer du sein, j'ai été confronté à ce problème il y a 4 ans, c'est dur et comme tu le dis on en ressort différente. Le soutien de la famille et des êtres chers est
important. Tu as vécue les mêmes angoisses, on prend les choses différemment aprés ces soucis. bonne journée