• : LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • : Vous trouverez dans ma cuisine des recettes pour toutes les occasions, souvent simples mais susceptibles de réjouir vos convives, souvenez vous toujours que les repas sont un moment de partage et de convivialité. Transmettre, c'est partager...
  • Contact

"La cuisine en héritage" pour mes enfants petits et grands...de l'amour en quelque sorte
 
Je dédie ce blog à
CÉCILE et LAURE, mes filles
puis à THÉO, LOLA
ANTONE
EVA et BAPTISTE
mes petits-enfants

Rechercher Sur Ce Blog...















 

Ma boite à Bredele...c'est ici ! Mes Chocolats aussi...

 

Noël
Mes Bredele
Noël et jours de fêtes
Mes Chocolats

 

Les Pâtes et Le Riz...c'est là !

vignettes pour les pâtes

Le riz en vignette

 

 

Les recettes Weight Watchers... de Korinne

 

images.jpg

2 avril 2021 5 02 /04 /avril /2021 05:21

 

Lorsque j'étais enfant, mes cousines de Saint Savinien nous rapportaient toujours ces galettes au bon goût de beurre et parfumées d'angélique. Elles faisaient le régal de mon papa et de mon frère et ce n'est que bien plus tard que je leur ai trouvé un goût de souvenirs d'enfance, de vacances en famille, de promenades au bord de la Charente, un goût d'avant, mêlé de douceur et de nostalgie.

 

Galette charentaise...ou "le gâteau de pays" de mon amie !

 

Autrefois préparée par les ménagères, la galette charentaise était un gâteau de fête servi aux mariages, baptêmes et communions. Les ingrédients sont quasiment identiques dans toutes les familles, mais une petite touche personnelle n'est pas interdite. Le Cognac coule dans les veines de la Charente maritime, alors un petit verre dans la galette et la voilà Saintongeaise.

Il y a cependant un élément incontournable dans cette préparation, il s'agit du beurre Charentes-Poitou AOP .Vous pouvez, bien entendu, utiliser le beurre de votre choix, mais passer à côté de ce beurre régional aux qualités indiscutables serait dommage pour la pleine réussite de ce gâteau.

 

Galette charentaise...ou "le gâteau de pays" de mon amie !

 

Je vous livre ici la recette d'une amie qui la tient de sa maman et de sa grand-mère, c'est un bien précieux qu'il faut conserver et transmettre aux jeunes générations pour qu'ils aient eux aussi des souvenirs à raconter et des recettes à partager avec leurs enfants et leurs petits-enfants.

Comme vous allez le découvrir les proportions sont données en livres, ce qui représentait environ 500g à cette époque reculée de l'Ancien Régime, avant la Révolution Française, où l'on parlait de pinte lorsque l'on désignait à peu près le litre, soit 0,92 L (pour la pinte de Paris) et 1,28 L (pour la pinte de Bordeaux).

Mais il est temps de passer aux travaux pratiques...

 

Galette charentaise...ou "le gâteau de pays" de mon amie !

 

Il vous faut, pour 2 galettes de 20cm de diamètre :

 

1 livre (500g) de beurre mou Charentes-Poitou AOP

1 livre (500g) de sucre

1 sachet de sucre vanillé

4 œufs entiers

1 livre (500g) de farine

1 belle pincée de fleur de sel

50g d'angélique confite

1 petit verre de cognac (facultatif)

 

Pour la dorure...

1 jaune d’œuf battu avec un peu de lait

 

Préparer la galette...

Mélanger uniformément le beurre mou avec les sucres, puis incorporer les œufs l'un après l'autre.

Ajouter ensuite la farine, la pincée de sel, l'angélique coupée en petits dès et éventuellement le cognac. Bien mélanger la pâte, puis la laisser reposer 1h, elle va durcir un peu et sera ainsi plus facile à disposer dans les moules. Séparer la pâte en deux pâtons de même poids et les étaler à la main dans les moules à tarte beurrés et farinés.

Badigeonner les galettes à l’aide d’un pinceau trempé dans la dorure, et faire des croisillons avec les dents d'une fourchette.

 

 

Préchauffer le four à 240°c chaleur tournante. Faire cuire environ 16 minutes. Démouler et laisser refroidir sur une grille.

 

Une autre "école" préconise une cuisson à 160°C pendant 30 à 40 minutes, la prochaine fois je tente l'expérience !

 

Un petit conseil... ne pas laisser  trop cuire les galettes sinon en refroidissant elles seront un peu dures.

 

Galette charentaise...ou "le gâteau de pays" de mon amie !

 

imprimer la recette

 

Toutes les fiches à imprimer sont illustrées pour que vous puissiez réaliser un joli recueil de recettes.
Si vous vous sentez bien dans ma cuisine et que vous avez envie de revenir, je vous invite à vous abonner à la rubrique "Avis de nouveaux articles" afin d'être informé de la parution de chaque nouvelle recette

Je vous remercie pour vos visites et vos commentaires qui me sont précieux et que je lis toujours avec beaucoup d'attention.

...à bientôt !

                                                         mamie caillou

 

Mentions légales

les textes et les images sont– sauf mention contraire – la propriété exclusive du blog " La cuisine de mamie caillou" et de son administrateur. Ils ne peuvent en aucun cas être utilisés sans un accord écrit préalable.

Partager cet article

Repost0
29 janvier 2021 5 29 /01 /janvier /2021 06:15

 

Ce mois de janvier ne peux pas s'en aller sans ce que vous présente une demoiselle dont nous sommes très fiers, faite à quatre mains, elle est le résultat d'une collaboration très bien orchestrée....

 

 

 

Papy caillou s'est occupé de la pâte, pendant que de mon côté je préparai la crème ou plus exactement les crèmes, car une frangipane nait du mariage d'une crème d'amandes et d'une crème pâtissière et ce pour 2/3 et 1/3.

 

Galette à la frangipane...et cette fois on ne rigole pas avec la pâte !

 

Lorsque papy caillou se lance un défi, il y croit jusqu'au bout et en général il peut se dire satisfait.

Aujourd'hui je ne peux pas passer sous silence sa pâte feuilletée inversée. Vue chez Philippe Conticini, il a appliqué sa méthode, mais avec les conseils d'une blogueuse avertie en matière de pâtisserie, j'ai nommé Sybille Hermanstadt que vous pouvez retrouver sur Sisipastries.

D'ailleurs, si je peux me permettre un conseil, faites un tour dans sa cuisine, c'est un palais de gourmandise !

Je n'oserai reprendre à mon compte sa recette si bien expliquée, il faudra donc cliquer ici pour la découvrir.

 

 

Galette à la frangipane...et cette fois on ne rigole pas avec la pâte !

Pour ce feuillage inversé, n'ayez aucune crainte, il ne vous faudra qu'un peu de patience !

Pour la crème, comme on ne change pas une équipe qui gagne, ce sera ma recette traditionnelle.

 

Il vous faut :

 

Pour la crème pâtissière...

25cl de lait

50g de sucre semoule

3 jaunes d’œufs

10g de farine

10g de maïzena

 ½ gousse de vanille

Faire bouillir le lait avec la gousse de vanille puis hors du feu laisser infuser.

Mélanger les jaunes d’œufs et le sucre, ajouter les farines tamisées.

Verser le lait sur ce mélange puis remettre sur le feu et laisser cuire pour que la crème épaississe puis réserver.

 

Pour la crème d’amandes... 

135g de beurre mou

160g de poudre d’amandes

160g de sucre glace

2 œufs

2 cuillères à soupe de rhum (facultatives)

20g de maïzena

Incorporer au beurre, le sucre, la poudre d’amandes, la maïzena et les œufs l’un après l’autre.

Réserver

 

Pour réaliser la crème frangipane...

Mélanger la crème d’amandes et la crème pâtissière. Il faut compter 2/3 de crème d'amande pour 1/3 de crème pâtissière.

Le mélange doit être assez ferme, il faut donc réduire la quantité de crème pâtissière en fonction de la consistance voulue.

 

Pour dresser la galette...

Il faut :

2 abaisses de pâte feuilletée (ou 2 rouleaux de pâte feuilletée )

1 jaune d'œuf battu avec un peu de lait

1 fève 

Poser un rouleau de pâte feuilletée sur une plaque à pâtisserie garnie de papier sulfurisé. Badigeonner le pourtour d'eau puis disposer la crème frangipane en formant un escargot en partant du centre et ce à l'aide d'une poche à douille. Ajouter la fève, recouvrir avec l’autre pâte feuilletée et souder les bords, en prenant soin de garder 2mm de pâte tout autour que l'on ne pincera pas, de manière à voir se développer le feuilletage.

Décorer le dessus de la galette avec la pointe d’un couteau en évitant de percer la pâte. Faire deux ou trois petits trous dans les rainures de la pointe d'un cure-dents.

Préchauffer le four à 180°C.

Avant de faire cuire la galette, la badigeonner avec le jaune d’œuf battu avec un peu de lait et réserver au moins 1 heure au frais. Badigeonner à nouveau la galette avant de l'enfourner.

Faire cuire environ 30 minutes.

8mn avant la fin de la cuisson, badigeonner la galette de sirop de sucre de canne pour qu’elle brille. Remettre au four jusqu'à ce que la galette soit bien dorée.

Laisser tiédir sur une grille avant de déguster votre galette toute fraîche et croustillante.

 

Imprimer la recette

 

Si vous vous sentez bien dans ma cuisine et que vous avez envie de revenir, je vous invite à vous abonner à la rubrique "Avis de nouveaux articles" afin d'être informé de la parution de chaque nouvelle recette

Je vous remercie pour vos visites et vos commentaires qui me sont précieux et que je lis toujours avec beaucoup d'attention.

...à bientôt !

                                                         mamie caillou

 

Mentions légales

les textes et les images sont– sauf mention contraire – la propriété exclusive du blog " La cuisine de mamie caillou" et de son administrateur. Ils ne peuvent en aucun cas être utilisés sans un accord écrit préalable.

Partager cet article

Repost0