Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • : Vous trouverez dans ma cuisine des recettes pour toutes les occasions, souvent simples mais susceptibles de réjouir vos convives, souvenez vous toujours que les repas sont un moment de partage et de convivialité. Transmettre, c'est partager...
  • Contact

"La cuisine en héritage" pour mes enfants petits et grands...de l'amour en quelque sorte
 
Je dédie ce blog à
CÉCILE et LAURE, mes filles
puis à THÉO, LOLA
ANTONE
EVA et BAPTISTE
mes petits-enfants

Rechercher Sur Ce Blog...

Vous trouverez ICI ...















       

 

Recettes de Corse

Ma boite à Bredele...c'est ici ! Mes Chocolats aussi...

 

Noël
Mes Bredele
Noël et jours de fêtes
Mes Chocolats

 

Les Pâtes et Le Riz...c'est là !

vignettes pour les pâtes

Le riz en vignette

 

 

Pas de Publicité dans ma cuisine

Les publicités intrusives seraient un obstacle à votre confort de navigation sur le blog.

 

7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 11:48



L'endive ou chicon est une plante de la famille des Astéracées, cultivée pour ses « chicons », pousses blanchies obtenues par forçage, consommées comme légumes crus ou cuits.
Elle est appelée chicon en Belgique et dans le nord de la France, et endive partout ailleurs..(source wikipédia) 
Il existe même un site appelé  "Le Web des Endives" qui explique tout ce qui peut l'être sur ce légume, par exemple que... 
L'endive est un bourgeon hypertrophié et compact de la chicorée de Bruxelles, obtenu par forçage à l'obscurité et que l'on mange en salade ou comme légume. L’endive est appelée « chicon » ou « witloof » (« feuille blanche » en flamand) en Belgique et « chicorée belge » en Grande-Bretagne. Ce  n'est qu'en octobre 1879 que les endives firent leur apparition aux Halles de Paris, envoyées par un maraîcher de la banlieue de Bruxelles.


Ce velouté d'endives a fait le bonheur de mes amis, Domie et Alain, mais je n'avais pas trouvé l'occasion d'en refaire jusqu'à ce jour.
Je n'avais pas de photos à vous présenter car ces voraces avaient tout mangé avant même que je n'ai pu dégainer mon nikon!
Ok, c'est vrai, papy et mamie caillou les avaient un peu beaucoup aidé.
Je crois que Domie en a déjà refait et je suis contente que cette recette ait autant de succès .
Les endives braisées, les endives au jambon...je ne suis pas très inspirée par ce légume et papy caillou encore moins que moi, mais avec ce velouté nous n'avons été déçus ni l'un ni l'autre
.
L'essayer, c'est l'adopter !

Il vous faut pour 4 personnes :

3 endives moyennes
1 échalote
1 oignon
1 grosse pomme de terre 
3 cuillères à soupe rases de ricotta de brebis + quelques dés pour la présentation
Beurre, eau 
Sel et poivre
Piment d'Espelette

Pour les endives, pratiquement aucun épluchage et rien à retirer, sauf le coeur amer qui se trouve à la base. Les couper simplement dans le sens de la hauteur et passer chaque moitié rapidement sous l'eau froide. Ne pas laisser les feuilles dans l’eau, elles perdent ainsi minéraux et vitamines.

Éplucher la pomme de terre.
Dans une casserole faire revenir l'échalote et l'oignon  émincés avec une cuillère à soupe de beurre.
Ajouter les endives coupées en morceaux et la pomme de terre coupée en petits dés.
Verser de l'eau au même niveau que les légumes et faire cuire à feu moyen une vingtaine de minutes. Ajouter la ricotta et passer le tout au mixeur.
Saler et poivrer.
Bien mélanger afin d'obtenir un crème un peu dense.
Servir ce velouté très chaud avec les dés de ricotta.
Comme vous l'avez deviné, la touche finale est une pincée de piment d'Espelette.

Bon appétit !

                                                         imprimer la recette

Partager cet article

Repost0
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 09:00






Aujourd'hui c'est jour de marché...BIO... pour les bordelaises et bordelais, il se situe au centre de Caudéran. C'est un tout petit marché dont je vous ai souvent parlé.

On y trouve un boucher formidable, Mr Pétragné qui vient de Saint Sulpice et Cameyrac, pour vendre une viande de qualité extra. Installé en face de lui un primeur... hollandais qui devait en avoir assez de la culture intensive sous serre et sans terre, du coup il produit des légumes de toute première qualité en Dordogne.
On trouve également un vannier qui fait des créations splendides...si vous cherchez un panier ou une corbeille en osier, il fera votre bonheur...il a fait le mien avec une panière à pain superbe.
Vous trouverez Myriam, une adorable charcutière qui vient de Sauviac dans le Médoc...elle vous vendra du pâté fait maison, des boudins antillais "pays" et des saucisses faites à l'ancienne...sans colorant ni conservateur.  
La poissonnerie "Jo marée" est formidable et je vous assure que les poissons sont frais, ça se voit, ils ne tournent pas de l'oeil à l'étalage, la provenance est correctement affichée et pour la plus part d'entre eux ils arrivent direct de la Cotinière sur la façade ouest de l'île d'Oléron, un vrai port de pêche, avec de vrais chalutiers, du poisson vraiment frais, et un vrai marché à la criée.
Je ne terminerai pas sans vous parler des confitures de "la ferme des bleuets", ni des yaourts, fromages blancs et autres gourmandises d'un pur, d'un dur défenseur du manger bien, manger sain qui trône en plein milieu du marché.
Vous ne repartirez pas sans acheter le pain du boulanger...vous le reconnaîtrez il a toujours le sourire et discute d'un côté ou d'un autre !
Voilà, je vous ai fait faire un petit tour de marché bien rapide et d'ailleurs je cause, je cause mais  je vais devoir vous quitter pour y aller...



Je vais donc vous proposer une recette simple et rapide, comme on les aime bien les jours où le temps nous manque un peu !
Une quiche...ça vous va ?

Pourquoi ne pas changer un peu de la quiche traditionnelle...
Juste un peu de mimolette, quelques brins de ciboulette et voilà qui est fait ! 

J'ai utilisé une pâte feuilletée achetée tout prête...Oh la vilaine ! je vous entend d'ici.
Sincèrement vous en connaissez beaucoup de ménagères, femmes pressées, maman over-bookées, comme disent les jeun's, qui trouvent le moyen de faire une pâte feuilletée maison ? moi non !
Allons, soyons lucides, un jour ou l'autre on y court toutes au supermarket du coin
et nous sommes bien contentes d'y trouver une pâte feuilletée déjà prête, BIO ou pas BIO ceci dit en passant.
Mais pur beurre s'il vous plaît la pâte, faudrait pas exagérer et notre petite famille est ravie quand la quiche fait son apparition sur la table.

Pour l'appareil à quiche, avouez que ça fait chic l'appareil à quiche, vl'à ti pas que je me prend pour une cuisinière !!! mamie caillou, calme toi !

Je disais donc, pour l'appareil à quiche,

Il vous faut :

4 oeufs
30cl de crème fraîche
30cl de lait
des lardons fumés
50g de gruyère râpé
50g de mimolette râpé
quelques brins de ciboulette
Sel et poivre du moulin

Étaler la pâte feuilletée dans un plat à tarte.
Garnir le fond de tarte avec les lardons, les fromages râpés et la ciboulette coupée finement. Perso j'utilise des ciseaux, je trouve que c'est plus facile.
 
Préchauffer le four à 200°.

Mélanger les oeufs entiers battus avec la crème et le lait. Assaisonner de sel et de poivre.
Verser ce mélange sur le fond de tarte.

Faire cuire environ 25 minutes.



Je vous conseille une petite salade toute légère pour accompagner cette quiche.

Avouez que le repas sera vite prêt !

                                                              imprimer la recette   

Partager cet article

Repost0