• : LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • : Vous trouverez dans ma cuisine des recettes pour toutes les occasions, souvent simples mais susceptibles de réjouir vos convives, souvenez vous toujours que les repas sont un moment de partage et de convivialité. Transmettre, c'est partager...
  • Contact

"La cuisine en héritage" pour mes enfants petits et grands... . de l'amour en quelque sorte

 

Je dédie ce blog à
THEO, LOLA
et ANTONE

Rechercher Sur Ce Blog...















 

Les Pâtes...c'est ici !

 

vignettes pour les pâtes

Le Riz...c'est là !

 

Le riz en vignette

Les recettes Weight Watchers... de Korinne

 

images.jpg

Vous voulez éditer votre propre livre de cuisine ou votre album de photos ! Je vous conseille...

     

4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 05:30

 

  pounti-en-tranches.jpg

 

Voici un plat auvergnat que j'affectionne tout particulièrement. Il est un de ces plats qui ont forgé mon âme de cuisinière et il fait partie de mon "héritage" culinaire.

Le Pounti se présente comme un gâteau et on le sert coupé en tranches. Le lendemain il est encore meilleur, passé à la poêle avec une noix de beurre...un vrai régal !

Je vous propose ce plat en fin de semaine pour que vous ayez le temps de réunir les ingrédients avant le week-end, mais pour que votre repas soit une réussite, Alexis du blog  Accords mets vins vous conseille dans le choix des vins.

   

le-pounti-auvergnat.jpg

 

 

On qualifie très souvent la cuisine auvergnate de "rustique" et "solide", mais elle n'en n'ai pas moins goûteuse et parfumée.

 

 

lou-pounti.jpg

 

 

Il vous faut:

 

800g de viande de porc cuite pour la farce (poitrine, rôti, chair à saucisse...)

100g de lard gras salé

1 gros bouquet de feuilles de blettes

1 bouquet de persil

3 oignons

1 gousse d'ail

6 oeufs

50cl de lait

150g de farine

200g de pruneaux d'Agen

Sel, poivre et noix de muscade

 

Le lard gras salé est très important pour le goût et certaines cuisinières auvergnates l'utilisent même un peu rance...

 

Passer au hachoir avec une grille moyenne, les viandes et le lard.

Hacher plus finement les oignons l'ail et la verdure.

Préparer une pâte à crêpe avec les oeufs, la farine et le lait.

Mélanger le tout dans un grand saladier.

Assaisonner à votre goût et n'oubliez pas la pointe de noix de muscade.

Graisser un plat en terre (ou une cocotte en fonte) et le garnir avec la préparation en répartissant les pruneaux uniformément dans la pâte.

Enfourner à 180° pour 1 heure environ

Vérifier la cuisson de la pointe d'un couteau. Démouler et servir très chaud.

 

Bon appétit !

 

 

mosaique-du-Pounti.jpg

 

  ordi_074.jpgimprimer la recette

 

 

mets-vins.jpg

 

Je vous propose à présent d'accueillir Alexis du blog Accords mets vins

Il partage avec nous ses talents de sommelier et nous prodigue ses conseils...

Alexis c'est à toi ...

 

" Avec le pounti on se lance dans un débat qui n’est pas tranché : vin blanc ou vin rouge. J’aime beaucoup ces débats parce qu’ils nous montrent encore une fois que rien n’est figé dans les accords entre les mets et les vins. C’est une question de préférence et de goût personnel. Pourquoi un vin blanc : pour les pruneaux. Pourquoi un vin rouge : pour la viande.  

Un vin blanc demi-sec pourrait convenir pour « contenir »le goût sucré des pruneaux. Les pruneaux se marient très bien avec des vins qui ont une texture souple et du fruit. Je recommanderai un Vouvray ou un Montlouis demi-sec de 3 à 5 ans.

Un vin rouge avec un cépage de type syrah ou grenache serait également un bon compromis, cépages qui donnent des vins de caractère avec du fruit. Par exemple un Languedoc-Roussillon ou un Coteaux du Languedoc d’au moins 2 à 3 ans, un Côtes-du-rhône comme un Lirac ou un Vacqueyras d'au moins 2 ans ou encore un Chateauneuf-du-Pape d’au moins 4 ans.

Pour faire avancer le débat, je dirai que les vins blancs demi-sec concerneront les aventuriers, les explorateurs de nouvelles sensations ! Les vins rouges conviendront aux amateurs ne souhaitant pas trop sortir des sentiers battus !

Bonne dégustation et bon choix ! "

Alexis

 

mets-vins.jpg

 

 

 

copyscape

 

Je prends beaucoup de soin à réécrire mes recettes et à les illustrer pour que vous puissiez les imprimer et vous constituer ainsi un joli recueil de recettes .
Si vous voulez suivre l'actualité de ma cuisine, noubliez pas de vous inscrire à la rubrique Avis de nouveaux articles !

Je vous remercie également pour vos commentaires que je lis toujours avec beaucoup d'attention.

mamie caillou 

 

Partager cet article

Publié par mamie caillou - dans RECETTES D&039;AUVERGNE
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 17:24

 

   la-tarte-de-l-auvergnate.jpg

 

 

L'auvergnate, vous l'avez deviné, c'est moi et cette tarte a des faux airs de truffade...la tomme, les pommes de terre, évidemment on se croirait dans mes montagnes.

Cependant rien ne vous empêche d'utiliser un autre fromage et ainsi de délocaliser la belle.

Elle pourrait tout aussi bien être comtoise, savoyarde ou ch'ti...la france ne manque pas d'imagination en matière de fromages alors donnez libre court à vos envies.

Pour la pâte, j'ai utilisé la recette dont je vous ai parlé dans le billet précédent.

L'ensemble était délicieux même si papy caillou l'a trouvé un peu fade...mais chut, il ne faut pas le lui dire, j'avais oublié le sel.

 

 

 

 

Il vous faut :

 

1 pâte brisée

1kg de pommes de terre

300g de tomme fraîche

2 gousses d’ail

2 aillets

2 échalotes

25cl de crème fraîche

1 verre de lait

10g de beurre frais

1 bouquet garni

Sel et poivre du moulin

1 pincée de noix de muscade

 

 

Laver, éplucher et couper les pommes de terre en tranches fines.

Dans une casserole, faire cuire les tranches de pommes de terre avec la crème fraîche, le lait, les gousses d’ail et le bouquet garni.

Les pommes de terre doivent rester fermes sous la pointe d’un couteau.

Lorsque les "patates" sont cuites, oter le bouquet garni et les gousses d’ail. Réserver.

 

Dans une poêle faire fondre les échalotes et les aillets émincés avec le beurre, mais sans leur laisser prendre de la couleur.

 

Mélanger ces deux préparations, saler, poivrer et ajouter la noix de muscade.

Il ne faut pas hésiter à ajuster l'assaisonnement à son goût.

 

Préchauffer le four à 220°.

 

Mettre la pâte brisée dans un moule à manqué, en prenant soin de laisser déborder la pâte tout autour du moule.

Verser la préparation à base de pommes de terre en alternant avec des couches de tomme fraîche coupée en tranches fines.

Rabattre les bords de la pâte sur la préparation et faire cuire à four chaud environ 40 minutes.

 

Déguster cette tarte bien chaude, accompagnée d'une salade.

 

 

  mosaique-tourte-aux-pdt-et-a-la-tomme.jpg

 

 

 

ordi_074.jpgimprimer la recette    

 

 

copyscape

 

Je prends beaucoup de soin à réécrire mes recettes et à les illustrer  pour que vous puissiez les imprimer et vous constituer ainsi un joli recueil de recettes .
Si vous voulez suivre l'actualité de ma cuisine, noubliez pas de vous inscrire à la rubrique  Avis de nouveaux articles !

Je vous remercie également pour vos commentaires que je lis toujours avec beaucoup d'attention.

                                                         mamie caillou

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Partager cet article

Publié par mamie caillou - dans RECETTES D&039;AUVERGNE
commenter cet article