• : LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • : Vous trouverez dans ma cuisine des recettes pour toutes les occasions, souvent simples mais susceptibles de réjouir vos convives, souvenez vous toujours que les repas sont un moment de partage et de convivialité. Transmettre, c'est partager...
  • Contact

"La cuisine en héritage" pour mes enfants petits et grands...de l'amour en quelque sorte
 
Je dédie ce blog à
CÉCILE et LAURE, mes filles
puis à THÉO, LOLA
ANTONE
EVA et BAPTISTE
mes petits-enfants

Rechercher Sur Ce Blog...















 

Ma boite à Bredele...c'est ici ! Mes Chocolats aussi...

 

Noël
Mes Bredele
Noël et jours de fêtes
Mes Chocolats

 

Les Pâtes et Le Riz...c'est là !

vignettes pour les pâtes

Le riz en vignette

 

 

Les recettes Weight Watchers... de Korinne

 

images.jpg

9 décembre 2017 6 09 /12 /décembre /2017 06:58

 

Il y a déjà pas mal de temps que je regarde d'un œil gourmand ce cookie que je croise régulièrement sur le web.

Pour un goûter d'enfants ou pour la pause Tea time, il me semble parfait !

 

Un cookie géant...quand on aime on se demande pourquoi faire petit ce qui peut être grand ?

 

Il n'y a pas plus simple à réaliser que ce délicieux gâteau qui cache une infinie douceur sous une carapace délicieusement croustillante.

La qualité des ingrédients fait la différence, je vous conseille notamment d'utiliser un chocolat de très bonne qualité, j'ai choisi un Valrhona et le résultat est sans appel !

 

Un cookie géant...quand on aime on se demande pourquoi faire petit ce qui peut être grand ?
Un cookie géant...quand on aime on se demande pourquoi faire petit ce qui peut être grand ?
Un cookie géant...quand on aime on se demande pourquoi faire petit ce qui peut être grand ?

 

Il vous faut :

180g de farine
1/3 de sachet de levure chimique
180g de cassonade
120g de beurre demi-sel
1 œuf
150g de chocolat noir grossièrement concassé

 

Préchauffer le four à 180°.

Fouetter le beurre mou avec la cassonade, puis incorporer l’œuf battu.
Ajouter enfin la farine, la levure et les morceaux de chocolat. Mélanger le tout rapidement puis verser la pâte dans un moule beurré de 20cm de diamètre.

Faire cuire environ 20 minutes, afin d'obtenir une croûte dorée tout en gardant l’intérieur bien tendre.

 

 

Un cookie géant...quand on aime on se demande pourquoi faire petit ce qui peut être grand ?

 

En effet, il faut arrêter la cuisson dès que le cookie commence à dorer, même s'il semble encore mou, il durcira en refroidissant..

 

Un cookie géant...quand on aime on se demande pourquoi faire petit ce qui peut être grand ?

 

 

imprimer la recette

 

 

  copyscape

 

 

Toutes les fiches à imprimer sont illustrées pour que vous puissiez réaliser un joli recueil de recettes.
Si vous voulez suivre l'actualité de ma cuisine, n'oubliez pas de vous inscrire à la rubrique  Avis de nouveaux articles !  

(Pour information, lors de votre inscription, cochez simplement la case concernant la publication des articles )

Je vous remercie pour vos visites et vos commentaires que je lis toujours avec beaucoup d'attention.

                                                         mamie caillou

Partager cet article

2 décembre 2017 6 02 /12 /décembre /2017 06:37

 

Pour être plus clair on peut parler ici de gâteau de pain rassis et là nous sommes en plein dans la cuisine anti-gaspillage, sans pour autant faire perdre son sens à la gourmandise !

 

Un Pudding antillais...ça vous dit ?

 

Vous le savez comme moi, même si les Chefs, de cet art très à la mode qu'est devenue la cuisine, nous font rêver avec leurs recettes souvent très alambiquées, la vie de tous les jours ce n'est pas ça. Dans nos cuisines, à la maison, on utilise que très peu souvent des produits de luxe rares et chers...et c'est tant mieux !

Mais oui, c'est tant mieux, car la cuisine familiale recèle des trésors qui se transmettent de génération en génération et il est de notre devoir de faire en sorte qu'elles ne tombent pas dans l'oubli.

 

Un Pudding antillais...ça vous dit ?

 

Les anglais raffolent du pudding, mais ils ne sont pas les seuls. Les portugais ont le pudim, les canadiens le pouding chômeur et nous, dans nos contrées, le pain rassis se transforme le plus souvent en pain perdu ou en gâteau moelleux et parfumé qui conserve en France le nom de pudding, c'est à lui que je consacre cet article aujourd'hui.

 

Un Pudding antillais...ça vous dit ?

 

J'ai choisi de préparer un pudding antillais, exotique et très parfumé. Tatie Maryse, cuisinière chevronnée, propose sur son site une recette qui est vraiment extra. Cependant, je n'ai pu m’empêcher d'y mettre mon grain de sel, pas d'eau, plus de lait, trois œufs au lieu d'un, des aiguillettes d'oranges confites et je suis très satisfaite du résultat.

 

Un Pudding antillais...ça vous dit ?

 

J'ai choisi pour cette recette un moule en couronne...

Il vous faut, pour 8 à 10 parts de pudding :

 

400g de pain blanc rassis

130g de raisins secs

120g de pruneaux dénoyautés

50g d'aiguillettes d'oranges confites (du fait maison)

Rhum vieux ambré pour la macération des fruits secs

100g de sucre de canne blond

500ml de lait

50g de beurre demi-sel

3 œufs

Le zeste d’un citron vert

3 pincées de cannelle en poudre

2 pincées de noix de muscade en poudre

1 gousse de vanille (pour ses graines)

 

Pour le caramel…

80g de sucre de canne

40ml d’eau

Le jus d’un citron vert

 

Faire macérer, dans un bocal hermétique, les raisins et les pruneaux dans le rhum vieux (couvrir les fruits d'alcool à hauteur et faire ceci plusieurs jours à l’avance serait encore mieux).

Préparer le caramel…

Dans une petite casserole, faire chauffer le sucre avec l’eau et le jus de citron. Stopper la cuisson dès que la couleur désirée est obtenue et faire en sorte de répandre le caramel sur toutes les parois du moule choisi, dans un mouvement rotatif. Une fois cette opération terminée, laisser refroidir le moule.

 

Préchauffer le four à 180°.

 

Préparer le pudding…

Faire tremper le pain coupé en morceaux dans le lait tiédi. Quand le pain est vraiment bien imbibé, l’émietter entre les doigts. Ajouter le sucre, les œufs battus, le beurre ramolli, la cannelle, la muscade, les graines de la gousse de vanille et le zeste de citron vert. Bien mélanger, incorporer les raisins et les pruneaux coupés en morceaux, puis les orangettes confites, elles aussi coupées en morceaux. Ajouter 3 cuillères à soupe de rhum de macération. Mélanger uniformément, puis verser la préparation dans le moule caramélisé.

Faire cuire au bain-marie pendant environ 1h. Vérifier la cuisson avec la lame d'un couteau.

Démouler à chaud et laisser refroidir avant de déguster.

 

Un Pudding antillais...ça vous dit ?

 

Ce gâteau est encore meilleur le lendemain, les saveurs se développent et le caramel prend sa place, un vrai bonheur !

Au fait ...

lorsque vous avez retiré les graines de la gousse de vanille, n'oubliez pas de conserver la gousse dans la boite de sucre de canne en poudre, vous obtiendrez un sucre vanillé naturel et très parfumé et c'est encore une fois un geste anti-gaspi !

 

Un Pudding antillais...ça vous dit ?

 

imprimer la recette

 

 

  copyscape

 

 

Toutes les fiches à imprimer sont illustrées pour que vous puissiez réaliser un joli recueil de recettes.
Si vous voulez suivre l'actualité de ma cuisine, n'oubliez pas de vous inscrire à la rubrique  Avis de nouveaux articles !  

(Pour information, lors de votre inscription, cochez simplement la case concernant la publication des articles )

Je vous remercie pour vos visites et vos commentaires que je lis toujours avec beaucoup d'attention.

                                                         mamie caillou

Partager cet article