• : LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • : Vous trouverez dans ma cuisine des recettes pour toutes les occasions, souvent simples mais susceptibles de réjouir vos convives, souvenez vous toujours que les repas sont un moment de partage et de convivialité. Transmettre, c'est partager...
  • Contact

"La cuisine en héritage" pour mes enfants petits et grands...de l'amour en quelque sorte
 
Je dédie ce blog à
CÉCILE et LAURE, mes filles
puis à THÉO, LOLA
ANTONE
EVA et BAPTISTE
mes petits-enfants

Rechercher Sur Ce Blog...















 

Ma boite à Bredele...c'est ici ! Mes Chocolats aussi...

 

Noël
Mes Bredele
Noël et jours de fêtes
Mes Chocolats

 

Les Pâtes et Le Riz...c'est là !

vignettes pour les pâtes

Le riz en vignette

 

 

Les recettes Weight Watchers... de Korinne

 

images.jpg

6 janvier 2009 2 06 /01 /janvier /2009 13:27

Blog de mariecaillou :LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU, G...comme Galette...


ou...G...comme Gourmandise.

En attendant la recette, je vous propose de connaître un peu mieux la signification de ce dessert.

La Galette des rois est traditionnellement dégustée pour l'épiphanie.

L’Épiphanie célèbre la visite de l'enfant Jésus par les mages, couramment appelés les Rois mages qui s'appellent respectivement : Gaspard, Melchior et Balthazar.

 La tradition veut que cette fête soit l’occasion de « tirer les rois ». Une fève (remplacée aujourd’hui par une figurine) est cachée dans la galette et la personne qui obtient cette fève devient le roi de la journée et a le droit de porter la couronne dorée qui accompagne toujours cette galette. Il doit offrir la prochaine galette.

Jadis, l’usage voulait que l’on partage la galette en autant de parts que de convives… plus une. Cette dernière, appelée « part du Bon Dieu » ou « part du pauvre » était destinée au premier pauvre qui se présenterait au logis.

Pour assurer une distribution aléatoire des parts de galette, il était de coutume que le plus jeune se place sous la table et nomme le bénéficiaire de la part qui était désignée par la personne chargée du service.

Un peu d’histoire :

En raison de la famine, en 1711, le Parlement décide de proscrire la galette afin que la farine, trop rare, soit uniquement employée à faire du pain.

En 1713, le même Parlement interdit aux boulangers de faire des pâtisseries, d’employer du beurre et des œufs dans leur pâte, et même de dorer leur pain avec des œufs.

Quand vint la révolution, le nom même de « gâteau des Rois » fut un danger. Peu après, un arrêté de la Commune ayant changé le jour des Rois en « jour des sans-culottes », le gâteau n’eut plus sa raison d’être, mais cette disparition ne fut que momentanée car bientôt, il revint sur toutes les tables familiales.

On retrouve cette coutume dans d’autres pays mais en France deux recettes se distinguent :

  • le pithiviers dans le Nord   

galette des Rois en pâte feuilletée fourrée à la crème frangipane.

 brioche en forme de couronne, garnie et couverte de fruits confits et de sucre granulé. Un santon tend à remplacer la fève.

La collection des fèves se nomme la favophilie.

voir ci-dessous, une collection de costumes auvergnats

                                   

                         

                                               

Partager cet article

Repost0
5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 18:09
Blog de mariecaillou :LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU, Tarte à la choucroute et au munster.

 

L'hiver, la cuisine alsacienne est "de saison". Cette recette de Christine Ferber associe deux produits régionaux, la choucroute et le munster, si ça vous  tente...

Il vous faut:

  • 1 pâte feuilletée
  • 300g de choucroute crue
  • 1 oeuf
  • 300g de munster fermier
  • 20g de beurre
  • 150g de vin blanc d'alsace
  • 1 échalote
  • 1 gousse d'ail
  • 3 pincées de cumin
  • 20g d'huile
  • sel et poivre

Pour la crème:

  • 4 oeufs
  • 150g de crème fraîche
  • 200g de lait
  • sel et poivre

Préchauffer le four à 180°.

Faire pré-cuire le fond de tarte 15 minutes puis badigeonner la pâte avec l'oeuf battu pour le rendre imperméable et poursuivre la cuisson 5 minutes.

Préparer la choucroute:

-La rincer à l'eau claire et l'essorer entre les mains. Dans une cocotte et à feu vif, faire revenir l'ail et l'échalote émincés dans l'huile et le beurre. Déglacer au vin blanc, ajouter la choucroute, assaisonner( sel+poivre+cumin) et faire cuire environ 20 minutes. 

Préparer la crème aux oeufs:

Mélanger le lait, la crème, les oeufs le sel et le poivre.

Garnir le fond de tarte avec la choucroute, le munster coupé en morceaux et couvrir avec la crème.

Faire cuire environ 45 minutes , la tarte doit être bien dorée.

Servir très chaud.

                                              imprimer la recette 

                 

                       

Partager cet article

Repost0