• : LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • : Vous trouverez dans ma cuisine des recettes pour toutes les occasions, souvent simples mais susceptibles de réjouir vos convives, souvenez vous toujours que les repas sont un moment de partage et de convivialité. Transmettre, c'est partager...
  • Contact

"La cuisine en héritage" pour mes enfants petits et grands...de l'amour en quelque sorte
 
Je dédie ce blog à
CÉCILE et LAURE, mes filles
puis à THÉO, LOLA
ANTONE
EVA et BAPTISTE
mes petits-enfants

Rechercher Sur Ce Blog...















 

Ma boite à Bredele...c'est ici ! Mes Chocolats aussi...

 

Noël
Mes Bredele
Noël et jours de fêtes
Mes Chocolats

 

Les Pâtes et Le Riz...c'est là !

vignettes pour les pâtes

Le riz en vignette

 

 

Les recettes Weight Watchers... de Korinne

 

images.jpg

10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 09:00



risotto-au-cepes-seches.JPG


Le risotto est un plat italien classique, de plus en plus apprécié dans nos contrées.
Il faut dire qu'il y a mille et une façon de l'accommoder et on peut donner libre cours à son imagination.

Une règle pourtant est incontournable, c'est l'utilisation d'un riz spécial risotto.
Qu'il soit Arborio ou Carnaroli, il est important de comprendre que ce riz en cuisant , va libérer tout son amidon et c'est ce qui rendra crémeux le risotto.


Le célèbre "Wiki" nous dit :

Le secret d'un bon risotto repose sur l'emploi de riz riche en amidon et non étuvé (traditionnellement de variété Arborio, Carnaroli ou Vialone Nano) et le principe d'une cuisson par adjonction successive de petites quantités de bouillon chaud (après avoir fait revenir le riz dans des oignons fondus dans du beurre ou de l'huile d'olive, opération appelée la tostatura).

Le premier mouillage du risotto se fait au vin blanc.

La fin de cuisson du risotto, dont la durée est typiquement de 18 minutes, consiste à mantecare, c'est-à-dire ajouter une noix de beurre et du parmesan rapé, et à couvrir pendant deux minutes. Ceci achèvera d'apporter une consistance crémeuse au plat, dont la liaison est initialement apportée par l'amidon du riz.

Une multitude de variations est ensuite possible sur les ingrédients ajoutés ou le degré de mouillage final. Il est servi comme primo piatto, équivalent à une entrée.

Il existe une autre méthode de préparation du risotto qui ne tient pas compte de la tostatura, on parle alors de préparation vénitienne, et le service se fait all'onda, c'est-à-dire plus mouillé que le risotto traditionnel.

Il existe une variété impressionnante de risotti. On choisira de mouiller avec un bouillon de viande et de légumes pour les risotti aux champignons, aux légumes ou à la viande, et avec un fumet de poisson pour ceux aux fruits de mer ou au poisson.



Pour ma part j'ai une nette préférence pour le riz Carnaroli, que j'achète chez un épicier italien.

ArtBELVRICAR1000Big.jpg


Ce riz est cultivé dans la plaine du Pô.
Cette région est une source de production importante du riz en Europe
Le producteur est CASCINA BELVEDERE, dans la région du Piémont.
C'est un riz long grain au goût subtil, d'une couleur très blanche. Il a comme caractéristique de prendre le goût des aliments avec lesquels il cuit.


Pour une fois, en ce qui concerne la garniture, j'ai transgresser mes habitudes en utilisant des cèpes séchés.
Lorsque la cueillette est bonne, Papy caillou fait toujours sécher des ribambelles de champignons enfilés sur un fil. Une fois secs, il les enferme dans des boites en fer. Je peux ainsi, tout au long de l'année, utiliser en cuisine, quelques cèpes, trompettes des morts ou autres champignons des bois. 

Je vous donne, ci-dessous, la recette pour 6 personnes ayant bon appétit.

Il vous faut :


500g de riz à risotto
1 grosse poignée de cèpes séchés
100g de beurre
1 verre de vin blanc sec
1,5l de bouillon de volaille
2 échalotes
1 cuillère à soupe de ciboulette ciselée
100g de parmesan râpé
Sel et poivre du moulin

Mettre les champignons dans un bol d'eau tiède et les laisser se réhydrater pendant la cuisson du riz.
Hacher les échalotes et les faire revenir avec la moitié du beurre dans une sauteuse.
Quand elles sont dorées, ajouter le riz qui doit prendre une légère couleur.
Mouiller avec le verre de vin blanc et laisser le riz l'absorber sans cesser de remuer.
Essorer les champignons en les serrant entre les mains, les couper en petits morceaux puis les incorporer dans le riz avec leur eau de trempage.
Mouiller avec le bouillon, louche après louche jusqu'à complète cuisson du riz.
Ajouter la ciboulette hachée et le parmesan, cinq bonnes minutes avant la fin de la cuisson.
Hors du feu ajouter enfin une cuillère à soupe de beurre frais, bien mélanger et servir très chaud. 

Bon appétit !


mosaique risotto aux cepes seches



                                                                 imprimer la recette

                                                                   copyscape

Partager cet article

Repost0
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 09:00


 

vue-de-podensac.jpg





Ces derniers jours, je n'ai pas beaucoup cuisiner...pour ne pas dire du tout !
Il faut donc remettre en service le four, les cocottes, les poêles et tous ces ustensiles qui font de la gourmande que je suis la modeste cuisinière à qui vous rendez visite si souvent pour son plus grand plaisir.

En attendant de reprendre mes habitudes, je désire vous parler de la Fête de l'Orange qui s'est déroulée ce week-end dans l'enceinte de la maison Lillet à Podensac.

Le Lillet, vous connaissez forcément si vous êtes de la région...

lillet.jpg



 


Le Lillet est né à Podensac en Sud Gironde, entre Bordeaux et Langon, non loin des vignobles de Barsac et de Sauternes.
Au XIXe siècle,  la mode du Quinquina aux vertues médicinales, incite les frères Lillet à produire cet apéritif à base de vins du terroir, d'oranges amères et d'écorces de Quinquina du Pérou. 


53001.jpg



Le Lillet à l'origine est Blanc mais en 1962 pour des raisons commerciales et surtout pour séduire le "Nouveau Monde", va naître le Lillet Rouge qui trouve rapidement sa place auprès de son grand frère. 

               

725111



Sont organisés pour la Fête de l'orange, des dégustations de Lillet mais également de vins, la visite des chais, des ateliers gourmands, un marché aux oranges. Les artisans locaux exposent leurs créations, leurs produits et tous font l'effort d'utiliser, d'une manière ou d'une autre, cette "pomme d'or".
La restauration sur place est de qualité, sandwich au foie gras, salade landaise, fromage de brebis, confiture d'orange, crêpes et bien d'autres choses encore.

N'oublions pas que l'orange est apparue chez nous au XVI ème siècle grâce au Portugais qui l'ont ramené de Chine. C’est de nos jours le quatrième fruit le plus cultivé au monde.

Voici quelques photos qui, je l'espère, susciteront chez vous la curiosité et l'envie d'en savoir un peu plus.
Petite précision...ce jour là, à Podensac, la bouteille de Lillet est vendue à un prix défiant toute concurrence.  



                           la Fête de l'Orange

 




Je terminerai ce billet par un coup de chapeau à Christelle Vasseur qui a confectionné la robe symbolisant cette fête.

photos-perso-5269.JPG


Il faut saluer le talent de cette jeune créatrice qui propose un travail de couture soigné et très professionnel.
...à vous de juger 


             photos-perso 5265                      photos-perso-5267.JPG

 

logo catre postale  

Partager cet article

Repost0