• : LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • LA CUISINE DE MAMIE CAILLOU
  • : Vous trouverez dans ma cuisine des recettes pour toutes les occasions, souvent simples mais susceptibles de réjouir vos convives, souvenez vous toujours que les repas sont un moment de partage et de convivialité. Transmettre, c'est partager...
  • Contact

"La cuisine en héritage" pour mes enfants petits et grands... . de l'amour en quelque sorte

 

Je dédie ce blog à
THEO, LOLA
et ANTONE

Rechercher Sur Ce Blog...















 

Les Pâtes...c'est ici !

 

vignettes pour les pâtes

Le Riz...c'est là !

 

Le riz en vignette

Les recettes Weight Watchers... de Korinne

 

images.jpg

Vous voulez éditer votre propre livre de cuisine ou votre album de photos ! Je vous conseille...

     

24 septembre 2007 1 24 /09 /septembre /2007 21:00

Pastis béarnais , Le Pastis d'Amélie.

J'ai découvert par hasard ce gâteau exceptionnel et je pense qu'il est de mon devoir de gourmande de vous faire partager ce petit plaisir.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Dans notre région, on trouve un peu partout des Pastis landais et il y en a de très bons mais ce Pastis béarnais, fabriqué à Mazerolles dans les pyrénées atlantiques, vous le trouverez à Bordeaux et dans ses environs à ces trois adresses:

A TABLE AUTREMENT -    146 av d'Eysines 33200 Bordeaux

COTE SAVEURS -   Allées Borges  33520 Bruges 

L'EPICERIE -   8 bis rue Michel Montaigne 33000 Bordeaux

Je vous assure que ça vaut le détour et pour le prix comptez 9 euros.

ci-dessous, l'adresse du fabriquant:

Peio Larquier
18 route d’Arzacq,
64230 Mazerolles
Tél. 05 59 77 12 52
Mail : contact@lepastisdamelie.com

et si vous voulez aller sur le site cliquez ici

 

voilà un échantillon de ce que vous y trouverez
"...Pâtisserie, pastisseria, … pastis !  Un mot gascon pour dire « pâte », pour baptiser, au fil du temps, une ribambelle de gâteaux et ne finir par n’en désigner que le meilleur : ce gâteau béarnais moelleux et doré. Landais ? Non, Béarnais ! Il existe bien une recette plus légère et briochée, dans les Landes, que l’on appelle aussi « pastis », une autre plus alourdie, dans les Hautes-Pyrénées, que l’on surnomme « tourte », mais le Pastis, le vrai, et les dictionnaires gastronomiques l’attestent, appartient bien au pays de Béarn !

Pastis « bourrit », pastis de fête ! En raison du beurre qu’il contenait, on le confectionnait pour les grandes occasions : fiançailles, mariages, baptêmes, communions, fêtes locales …, où se réunissaient familles, amis et voisins en nombre. Et si le pastis avait cette forme si caractéristique, c’est qu’on ne le cuisait pas dans des moules à brioche : la grande quantité de pâte destinée à tous les convives obligeait souvent les dauna (maîtresses de maison) à courir chercher des casseroles chez les voisines pour les remplir d’appareille ! Un goût de fête, de vrai et d’authenticité
Pâtisserie, pastisseria, … pastis !  Un mot gascon pour dire « pâte », pour baptiser, au fil du temps, une ribambelle de gâteaux et ne finir par n’en désigner que le meilleur : ce gâteau béarnais moelleux et doré. Landais ? Non, Béarnais ! Il existe bien une recette plus légère et briochée, dans les Landes, que l’on appelle aussi « pastis », une autre plus alourdie, dans les Hautes-Pyrénées, que l’on surnomme « tourte », mais le Pastis, le vrai, et les dictionnaires gastronomiques l’attestent, appartient bien au pays de Béarn !

Pastis « bourrit », pastis de fête ! En raison du beurre qu’il contenait, on le confectionnait pour les grandes occasions : fiançailles, mariages, baptêmes, communions, fêtes locales …, où se réunissaient familles, amis et voisins en nombre. Et si le pastis avait cette forme si caractéristique, c’est qu’on ne le cuisait pas dans des moules à brioche : la grande quantité de pâte destinée à tous les convives obligeait souvent les dauna (maîtresses de maison) à courir chercher des casseroles chez les voisines pour les remplir d’appareille ! Un goût de fête, de vrai et d’authenticité..."

Partager cet article

Publié par mariecaillou - dans BAVARDAGES
commenter cet article

commentaires

Anonyme 01/01/1970 00:59

Cela m' a l'air tout à fait délicieux, bizzzzzzzzzzzzzz

Anonyme 01/01/1970 00:59

DOMMAGE que je ne sois pas de la région bordelaise...!!!

Anonyme 01/01/1970 00:59

anne en a aussi parlé, vous avez l'air conquises toutes les 2
mais pourquoi suis-je partie de Bx moi )